Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Il aurait dÛ siffler la fin du match après l’envahissement de terrain

L’arbitre de la rencontre CRBAF-ASK porte une lourde responsabilité dans la relégation de l’USC !

L’arbitre de la rencontre CRB Aïn Fakroun-AS Khroub, M. Brahimi, qui a lieu vendredi pour le compte de la dernière journée de Ligue 2, porte une lourde responsabilité dans la relégation de l’US Chaouia.
En effet, on jouait les derniers instants de la rencontre, le score était vierge entre les deux équipes alors que dans l’autre côté à Oum el Bouaghi , l’USC se faisait accrocher par la JSMB (1-1). À ce moment-là, l’ASK était en Ligue 2 et l’USC se maintenait, mais en raison de la rivalité absurde qui existe entre les supporters de l’USC et ceux du CRBAF, ces derniers envahissent le terrain pour forcer leurs joueurs à lever le pied et laisser donc l’ASK marquer un but synonyme de victoire.
Au lieu de siffler la fin de match, l’arbitre fait jouer les temps morts au bout de 20 minutes d’arrêt de jeu, ce qui permit à l’ASK d’inscrire son but salvateur. Or, selon les directives de la Ligue, l’arbitre est obligé de siffler la fin du match en cas d’envahissement de terrain. Il ne l’a pas fait. Il est clair aussi que si le referee avait mis fin aux débats, la LFP se serait retrouvée avec un dossier épineux dans le sens où elle doit valider ou non le résultat technique. Par sa faute, l’arbitre s’est rendu complice d’une machination contre l’USC ; c’est flagrant !
En tout cas, la LFP ne peut pas laisser passer sous silence une telle affaire qui n’honore ni le CRBAF ni l’ASK. La direction de l’USC a l’intention de déposer une réclamation officielle auprès de la LFP et la FAF pour faute grave et marchandage de match avéré. Le CRBAF risque gros !

S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER