Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Koceila Berchiche à Liberté

“L’arrivée de Mouassa a donné un nouveau souffle à l’équipe”

©Liberté

Vous êtes à votre 4e victoire de suite, cela fait longtemps que la JSK n’a pas enregistré un tel exploit. Expliquez-nous ?
À mon avis, cela est dû à la confiance qui caractérise l’équipe ces derniers temps. Nous avons connu des passages difficiles au point de nous retrouver menacés par la relégation, il fallait réagir. La volonté y était, tout le monde était conscient de ce qu’il fallait faire, nous avons beaucoup travaillé, et les résultats ont par la suite suivi. Ceci dit, la dernière victoire face à Blida nous a fait beaucoup de bien. Ce n’était pas facile face à une équipe qui jouait chez elle et qui jouait aussi sa survie en Ligue 1.

Mais qu’est-ce qui a provoqué ce déclic ?
À vrai dire, nous n’avons rien fait d’exceptionnel. La JSK est un grand club et il fallait qu’il soit dans la position qui lui convient. La JSK n’est pas une équipe qui devait continuer à jouer la relégation. Porter le maillot de la JSK est une responsabilité pour nous les joueurs. Il fallait réagir et honorer notre engagement.

On a l’impression que la JSK s’est métamorphosée depuis l’arrivée du nouvel entraîneur Mouassa, n’est-ce pas ?
C’est vrai que l’arrivée de Mouassa a donné un nouveau souffle à l’équipe. On avait besoin d’un déclic. Nous avons appris à gagner et c’est devenu de plus en plus motivant. J’espère qu’on réussira à maintenir ce rythme jusqu'à la fin de la saison et confirmer que notre équipe possède des qualités à faire valoir.
C’est vrai que Mouassa a su remobiliser tout le monde, il a apporté un plus sur le plan psychologique, mais il n’y a pas que cela. Je pense que tout le monde, les joueurs, le staff, les dirigeants et même l’entourage du club s’est rendu compte qu’il fallait réagir pour trouver le bout du tunnel. C’est ce qui s’est passé en réalité.

Vous êtes même capable de postuler pour une place sur le podium, si vous récoltez encore des points à l’avenir...
Oui, pourquoi pas. Tout est possible. Ce qui est sûr, c’est que nous n’allons rien lâcher et que nous allons jouer nos chances à fond, maintenant que nous avons réussi à quitter la zone rouge. La JSK n’est pas faite pour jouer le maintien. Au contraire, ceux qui connaissent bien la JSK savent que sa place est parmi les meilleures équipes. Pour les matchs à venir, nous allons continuer à jouer avec la même mentalité. Tout en respectant nos adversaires et l’éthique sportive.

Comment est l’ambiance au sein du groupe ?
Nous sommes une famille, je ne cache pas qu’on a passé des moments difficiles, mais le fait d’appartenir à une grande équipe oblige à tout laisser de côté et penser plus à l’intérêt de l’équipe.
Nous les joueurs, nous ne sommes pas éternels, mais la JSK si.

A. I.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER