Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Comparé aux voisins de l’Afrique du Nord, d’Europe et d’Asie

Le championnat algérien ne fait plus le poids

© Liberté

Même si son sacre ne peut être contesté en raison de sa mainmise continue tout au long de l’exercice qui vient de baisser rideau, l’USM Alger présente cependant un bilan comptable assez modeste qui ne saurait être comparé aux autres “champions”. Dominatrice en première partie de saison mais beaucoup moins scintillante durant la phase retour, l’USMA n’a, pour ainsi dire, pas vraiment la carrure de ce “super champion” qui explose les records et enchaîne les exploits à répétition.
Sans vouloir diminuer du mérite des Rossonori de Soustara mais dans un souhait évident de dresser un exhaustif tableau comparatif entre ce qui se fait “chez nous” et ce qui caractérise les champions des autres pays, voisins ou présentant un profil analogue, Liberté s’est penché sur ce dossier, pas le moins facile oserions-nous même confesser. Nous sommes ainsi allés fouiner chez les champions tchèque, suisse, égyptien, tunisien, marocain et turc.
Évitant de bonne foi de comparer le champion algérien 2015-2016 à ses semblables européens du top-5 (Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne et France) pour des raisons évidentes, il semblait dès lors tout aussi évident de voir ce qui se passe chez nos proches du Maghreb, nos frères d’Égypte et nos alliés du Bosphore, avant de tenter le pari de suivre en parallèle certains des championnats les moins médiatisés - car moins relevés - comme ceux de la Suisse et de la Tchéquie. Autrement dit, en Afrique du Nord, en Europe et en Asie. À ce sujet, en République Tchèque, le Victoria Plzen a totalisé 71 points en 30 journées avec un bilan flatteur de 23 matches gagnés contre cinq défaites et deux matches nuls. Son attaque a scoré à 57 reprises alors que sa défense en a encaissé 25 pour un goal-average favorable de +32. Son dauphin, le Slavia Prague dépasse aussi le seuil symbolique des 60 unités puisque totalisant 64 points. Il faut descendre jusqu’au troisième du classement général pour trouver trace d’une formation qui stagne en dessous de soixante, le Slovan Liberec avec 58 points, soit le même total que le champion d’Algérie.
Mais si le Slovan Liberec présente le même bilan comptable que l’USMA, son attaque a marqué deux buts de plus que la bande à Miloud Hamdi (51 contre 49). C’est même simple, les quatre premiers de la 1re division tchèque ont tous marqué plus que le champion d’Algérie avec, respectivement, 57 buts pour le Victoria, 61 pour le Sparta, 51 pour le Slovan et 63 pour le Mlada Boleslav.
En Suisse, le contraste est encore plus marquant puisque le champion, le FC Bâle a atteint l’impressionnant total de 83 points alors que son dauphin, les Young Boys de Berne, a terminé la saison avec 69 unités dans la besace.
Mais là encore, en matière de bilan offensif, les cinq premiers du championnat helvétique, soit Bâle (88 buts marqués), Berne (78 buts), le FC Lucerne (59 buts), les Grasshopper de Zurich (65 buts) et le FC Sion (52 buts), ont tous trouvé le chemin des filets plus fréquemment que notre champion national avec, derechef, des différences favorables flirtant même avec un insolent +50 pour le premier de la classe bâlois. Et si au Maroc le FUS de Rabat terminera, au mieux, avec un total similaire à l’USMA puisque comptant 52 points après 28 journées de “botola”, en Tunisie, les trois premiers ont fait beaucoup mieux que les Rouge et Noir de Soustara. L’Étoile du Sahel (70 points), le CS Sfaxien (66 points) et l’Espérance de Tunis (65 points) culminent plus haut que le maigre 58 usmiste avec, de plus, des lignes offensives qui ont fait mouche à plus grandes reprises avec 51 buts pour le leader, 48 pour le deuxième et 56 pour les Sang et Or d’Ettaradji. Un simple coup d’œil du côté du Nil confirmera, d’ailleurs, cette donne.
Leader du championnat égyptien, Al-Ahly du Caire compte, ainsi, 68 points récoltés en 29 rencontres disputées, soit dix de plus que le club algérois avec un match en moins !
Le Zamalek présente, lui aussi, un bon paquet de points grappillés qui atteint les 63. Les totaux des deux géants cairotes peuvent encore s’améliorer pour tutoyer des cimes encore plus élevées puisqu’il reste encore quatre journées de championnat d’Égypte à disputer.
À l’instar du championnat égyptien, la Süper Lig turque se dispute également en 34 journées. Le Besiktas et le Fenerbahçe, les deux mastodontes stambouliotes, classées aux deux premières loges, affichent, dans l’ordre, 79 et 74 points au compteur. Soit, pour le premier nommé, une moyenne de 2,32 points récoltés par match joué contre 2,17 pour le second. Le champion turc et son dauphin sont, toutefois, loin devant leur alter ego algérien qui affiche, pour sa part, une faible moyenne de 1,93 point gagné par journée de Ligue 1 disputée.
Quant à la moyenne de but/match, celle de l’Ittihad est d’à peine 1,63. Celle d’Al-Ahly du Caire est de 2 banderilles plantées toutes les 90 minutes tandis que pour le FC Bâle, c’est 2,44 buts marqués à chaque rencontre. En Tchéquie, la moyenne du Victoria Plzen est de 1,90, celle du Besiktas est de 2,20 buts par match alors que celle de l’Étoile du Sahel est de 1,88. Dans un langage arithmétique, la moyenne de points récoltés par match ainsi que la moyenne de buts marqués du champion d’Algérie sont assurément les plus faibles.


R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER