Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Championnat de Ligue 1 et de Ligue 2

Le marchandage des matches pollue la fin de saison

©D. R.

Yahi Abdelmadjid, à “liberté”
“C’est un complot politique contre l’US Chaouia !”

Le président de l’USC, Abdelmadjid Yahi, crie au complot à la suite de la relégation de son équipe en division amateur, à l’issue de la dernière journée du championnat de Ligue 2. Il accuse directement deux membres du bureau fédéral d’être derrière ce coup. Il en parle.

Liberté : M. Yahi, votre club vient d’enregistrer sa relégation en division amateur, on imagine votre déception...
Yahi Abdelmadjid :
Ça m’a fait mal au plus profond de moi-même. Vous pouvez le dire, cela fait plus de 40 ans que je suis sur les terrains de football, je n’ai jamais assisté à des tirs croisés contre un club comme ce fut le cas vendredi dernier où plusieurs acteurs ont comploté contre l’USC. Moi je crois au challenge sportif. La relégation ou l’accession font partie du jeu. Mais la manière avec laquelle on nous a éjectés de la Ligue 2 est peu chevaleresque.

Qu’est-ce que vous voulez dire par cela ? Y a-t-il complot contre l’USC, c’est bien cela ?  
Comment ne pas l’être quand les gens censés gérer notre football se trouvent souvent à l’extérieur qu’en territoire national, alors qu’ils doivent être ici pour régler les problèmes du football national. Il n’y a pas que l’équipe nationale à gérer, nous aimons tous notre pays et l’équipe nationale, mais il y a un minimum de respect vis-à-vis de ceux qui se battent chaque week-end pour que les jeunes n’aillent pas ailleurs. Il faut que la FAF s’implique directement dans la gestion du football. Aujourd’hui, la réalité est là, des complots à ciel ouvert se déroulent au vu et au su de tous, sans que personne daigne lever le petit doigt pour dénoncer la hogra.

Justement, M. Yahi, on veut savoir ce qui s’est réellement passé lors de cette 30e et dernière journée du championnat de Ligue 2 ?
Vous me donnez l’occasion d’éclairer l’opinion sportive. Il faut savoir que l’USC est visée depuis longtemps. On n’a aucune subvention, aucun sponsor, tout est fermé. Ils ont voulu tuer un club qui a honoré il n’y a pas longtemps l’Algérie et la région. Ils ont réussi en fin de compte à l’abattre en le renvoyant en division amateur, c’est un scandale. L’arbitrage a été l’arme fatale utilisée contre nous. L’arbitre Bekouassa qui a fait un scandale lors du match USC-OM est sorti indemne et continue d’arbitrer alors qu’il doit être radié. Comme je l’avais dit à Raouraoua à Constantine, lors de la réunion avec les présidents, cet arbitre nous a accordé un penalty puis s’est rétracté. Ce week-end, ils nous ont désigné Boubekeur Zouaoui, un arbitre qui était suspendu, alors que l’autre match CRBAF-ASK était dirigé par l’arbitre Brahimi, qui a dirigé il y a deux semaines le match ASK-CAB gagné par l’ASK 2 à 0. Vous trouvez cela normal ?

Vous accusez directement l’arbitrage d’être derrière votre relégation ?
Ah oui ! À 100%. Hammoum devra démissionner pour les nombreux scandales vécus cette saison. Trouvez-vous normal qu’on désigne deux arbitres internationaux comme 4e arbitre ? Houasnia de Constantine pour CRBAF-ASK et Abid-Charef lui aussi de Constantine pour diriger le match USC-JSMB. Pourtant, durant la semaine, j’ai parlé avec Kerbadj qui m’a dit que Raouraoua a donné des instructions pour que les deux matchs CRBAF-ASK et USC-JSMB soient arbitrés par des internationaux. Où sont passées les promesses M. Kerbadj ? Je peux déduire quelque chose de grave : ils ont désigné deux arbitres fédéraux pour mieux les utiliser contre nous. Je vais vous faire une révélation : on a transmis 14 rapports cette saison sur la catastrophique situation des arbitres, figurez-vous qu’on n’a reçu aucune réponse. C’est du mépris pur et simple. Avant, lorsqu’on écrivait à la CCA, on nous répondait dans la semaine, ce n’est plus le cas, c’est la pire saison que j’ai vécue avec l’arbitrage.

Mais, M. Yahi, vous aviez votre destin entre vos mains : si vous aviez battu la JSMB chez vous, vous ne auriez plus été dans cette situation, non ?
Justement, on ne nous a pas laissé gagner. L’arbitre Zouaoui est venu avec des instructions spéciales pour nous casser, on a marqué un second but refusé injustement par le 4e arbitre Abid-Charef qui a parlé avec Zouaoui dans l’oreillette, lui intimant de ne pas l’accorder.
Du jamais vu.

Avez-vous des preuves ?
Oui. J’ai les preuves de ce que j’avance. En plus, l’arbitre Zouaoui nous a expulsé Medjdoub, un joueur clé. Je vais vous poser une question simple : comment voulez-vous gagner dans de telles conditions ? C’est pour ça qu’on n’a pas pu gagner, on nous a empêchés de le faire.

Vous avez aussi évoqué l’arrangement des autres matchs au détriment de votre équipe…
Le complot a commencé bien avant, le match OM-ABS qui a vu Boussaâda l’emporter à Médéa, a été arrangé par les deux parties plus le MCS qui s’est joint à eux.  Le match USMMH-CRBAF est aussi trafiqué sans parler de la rencontre JSMB-CAB gagné par Béjaïa à la 94’ de jeu juste après la défaite du PAC à Saïda. il y a eu beaucoup de motivation à Aïn Fekroun, l’entraineur Karouf en connaît quelque chose lors de cette 30e journée.
J’accuse directement deux membres du bureau fédéral d’être derrière cette mascarade. Il y a Hammoum, le président de la CFA qui a tout fait pour sauver  la JSMB club de sa ville, et le vice-président de la FAF, proche d’El Khroub qui est lui aussi impliqué dans cette histoire. on demande à voir l’historique des appels téléphoniques de ce monsieur avec le président du CRBAF, Hacen Bekouche. Les deux hommes ont beaucoup parlé avant, pendant et après le match. Figurez- vous que le gardien de but de Aïn Fekroun a été agressé. Il a refusé de marcher dans la combine, il a été remplacé par un espoir qui a laissé le ballon filer dans ses filets à la 116’ de jeu, alors que la partie est arrêtée à la 96’ de jeu. L’arbitre est revenu au stade suite aux menaces des gens munis de couteaux, ils ont attendu la fin de notre match ensuite ils sont revenus sur le terrain et ont inscrit le but qui a sauvé l’ASK avec la bénédiction du président de la CFA et le vice-président de la FAF. J’irai jusqu’au bout avec eux. 

Mais on dit que Bekkouche, le président du CRB Aïn Fekroun, est votre ami pourquoi il a fait tout ça d’après vous ?
À ce stade-là, il n’y a plus d’amitié, c’est des gens qui marchent pour l’argent, sans plus. 

M. Yahi, sincèrement, ne pensez-vous pas  que vous payez cher votre soutien politique à Ali Benflis ?
Je n’écarte aucune piste.  Tout est possible, puisque même le football est politisé. La preuve, des instructions fermes ont été données aux pouvoirs publics de nous bloquer partout.  L’USC est considéré comme un club étranger à l’Algérie, il n’a droit à aucune aide de l’État, c’est pour ça que je dis que tout est possible. 

Qu’allez-vous faire maintenant ?
On va saisir dès demain la FAF et la LFP. On a un dossier consistant qui renferme toutes les pièces nécessaires, on veut l’application stricte de l’article 81 des règlements généraux du football professionnel, qui stipule que s’il y a influence sur une équipe cela doit être sanctionné par un match perdu pour les deux équipes. 
On attend que Raouraoua réagisse comme il l’a fait avec le dopage. il y a aussi l’affaire du match JSMS-ASO remporté par les Skikdis  3 à 1, là aussi je veux faire valoir la réglementation qui stipule qu’au cours des 5 derniers matchs, l’équipe doit aligner au moins 8 joueurs titulaires ayant pris part au début du championnat. Cela n’a pas été respecté lors de cette rencontre où l’ASO avait aligné uniquement 5 joueurs titulaires, elle tombe donc sous le coup de cet article.

En cas de refus négatif de la FAF, que ferez- vous ? 
On saisira à ce moment les instances internationales. Je veux faire cette remarque : que devient la fameuse commission d’éthique sportive ? En principe, ses membres devaient se déplacer ce vendredi aux terrains où l’enjeu est important. On n’a vu personne, j’appelle la presse nationale pour dénoncer tout se qui se passe dans ce milieu devenu otage des certaines personnes venues juste pour assouvir leur intérêt sans plus. Je dis à Hammoum et au vice-président de la FAF que vous ne pouvez pas enterrer l’histoire marquée par notre glorieux club l’USC. Mon combat vient juste de commencer contre vous. J’ai des preuves sur tout ce qui s’est tramé par ces deux personnes contre l’USC.

R. A.

Lire le dossier


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
amgharzemni le 09/05/2016 à 21h33

En95 tu nous avais fait le même coup.tu gagnais 3/0 àAinMlila alorsque laJSK gagnait 3/0 àTIZI.nous étions D milliers à Tizi à scander champeons,avant que (...)l'ASM décide dusort du championnat,en vous cedant le match encaissant incroyablement 3buts dans les dernieres minutes,un scandale.et donc voler le champioannat à ala jsk. et que dire de vos sorties macabres jalouses remettant encauz la belle histoire de la jsk.Dujamais entendu meme des + detracteurs.zeroual veillait bien survou

Commentaires
1 réactions