Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Ils n’arrivent pas à s’imposer

Les Verts développent un complexe devant les ténors d’Afrique

Il faut dire que les larges victoires devant la Tanzanie, l’Ethiopie, les Seychelles… et autre le Lesotho a berné aussi bien les joueurs de la sélection nationale que ses supporters et les spécialistes. Après plusieurs rencontres, on se rend compte que l’équipe nationale n’est aussi forte comme laissaient supposer les “balades” face aux petits d’Afrique. Les Verts bombaient le torse lorsqu’ils affrontaient les équipes de seconde zone, mais se recroquevillaient dans leur coquille une fois qu’ils croisent les “patrons” du football continental. L’équipe d’Algérie de football affiche un complexe devant les ténors du football africain. Pour croiser une victoire devant les meilleures équipes africaines, il faudra remonter à la CAN-2015 lorsque les Verts avaient battu le Sénégal (2-0) et l’Afrique du Sud 2015 (1-3). À part ces deux victoires, les Fennecs se cassent les dents à chaque fois. La preuve, ils n’ont jamais battu les Lions indomptables du Cameroun en match officiel, le dernier succès face à la Côte d’Ivoire remonte à la 2010 en quart de finale de la CAN (3-2) CAN, le Maroc en 2011 à Annaba (1-0), l’Egypte en 2009 (1-0) à Omdourman, alors qu’on reste sur une défaite devant la Tunisie, c’était en 2013. Juste après le tirage de la dernière phase des éliminatoires du Mondial 2018, tout le monde savait que la mission de l’Algérie allait être compliquée, mais caressait le rêve de voir les camarades de Mahrez rivaliser avec les meilleurs. C’est le test grandeur nature. Mais après deux matches seulement, la vérité sort de la bouche du capitaine Carl. “Nous ne sommes pas encore une grande équipe. C’est la réalité, nous n’arrivons pas à gagner face aux grosses cylindrées. C’est un constat et il ne faut pas fuir la réalité. Nous avons des problèmes à régler. Certains nous considèrent comme une grande équipe, mais nous n’en sommes pas encore une. Nous devons travailler”, a reconnu Medjani. En effet, après le nul concédé à domicile face au Cameroun, les Verts ont sombré face au Nigeria. Ces deux résultats compromettent sérieusement les chances de l’Algérie d’avoir le droit d’être présente en Russie en 2018 après deux participations de suite (2010 - 2014). Le rêve du Mondial russe en 2018 semble s’éloigner et ce n’est pas avec le niveau affiché face aux Lions indomptables puis face au Super Eagles que les Fennecs vont être présents en Russie dans deux ans. Face à des Nigérians, pourtant très jeunes, les Algériens donnaient l’impression d’êtres des débutants. Les Super Eagles leur ont donné une leçon de football réaliste. La défaite sur le score de 3 buts à 1 montre que l’équipe nationale a énormément régressé. Le niveau de la sélection nationale lors du Mondial 2014 est un souvenir lointain. Les Verts se sont cassés les dents devant une entreprenante formation nigériane. Pourtant plus jeunes, les joueurs de Gernot Rohr ont tout simplement expliqué aux camarades de Feghouli que le football se joue d’une manière simple et loin des considérations extra-sportives. Les Algériens, qui se déplaçaient à Uyo avec l’espoir d’effacer la contre-performance concédée à domicile face au Cameroun lors de la première journée, savent désormais que gagner une rencontre n’est pas de la parlotte. Sans être vraiment étincelants, les Super Eagles ont plané sur des Fennecs ayant perdu toute leur ruse et leur imagination.


Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER