Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Dossiers sportifs

Commission d’enquête à la ligue régionale de Constantine

Mohamed Ghouti sera-t-il auditionné ?

©D. R.

La commission d’enquête de la FAF, composée de deux membres du bureau fédéral, Ammar Bahloul et Ahmed Gasmi, ainsi que de Hammouche Benslimane, membre de la commission médias, qui a été, lundi dernier (voir notre édition du 22 novembre), l’hôte de la ville de Constantine pour entamer son enquête sur la gestion de la Ligue régionale présidée par Mohamed Dehamchi, est en voie de finaliser son rapport. Elle devrait le présenter ce mercredi aux membres du bureau fédéral lors de la réunion ordinaire. Dans un communiqué publié sur son site internet, la FAF avait dans un premier temps annoncé la démission de Mohamed Dehamchi du poste de président de la Ligue régionale de Constantine. “Mohamed Dehamchi a présenté sa démission du poste de président de la Ligue régionale de football de Constantine. Cette démission prendra effet à compter du 23 novembre 2017. Dans un courrier envoyé au président de la Fédération algérienne de football, il a justifié sa démission par la dégradation de son état de santé. Le président de la FAF et les membres du bureau fédéral lui souhaitent un prompt rétablissement”, lit-on dans le communiqué de la FAF. À vrai dire, la démission de Dehamchi est clairement liée au fait que la FAF a envoyé une commission d’enquête à la Ligue de Constantine suite à des soupçons de malversations. Cependant, sachant que le vice-président de la Ligue régionale de Constantine n’est autre que l’actuel membre du bureau fédéral Mohamed Ghouti, également président de la commission fédérale des arbitres (CFA), la commission d’enquête a-t-elle pris le soin d’interroger l’intéressé, ne serait-ce qu’à titre de témoin ? En tant que n°2 de la Ligue régionale, il ne peut pas être dissocié à la gestion problématique, dixit la FAF de cette structure. Le cas échéant, Ghouti ne peut être donc qu’au courant des pratiques douteuses relevées sur place par la FAF. De là à dire qu’il en est carrément en partie responsable, si les accusations s’avèrent justes bien sûr, il n’y a qu’un pas à franchir en effet. La commission d’enquête devrait du reste au moins trouver une trace d’éventuels PV des réunions de la ligue dans lesquelles Ghouti a sans doute signé des actes de gestion. Affaire à suivre !

S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER