Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Abdelhakim Serrar

“Moi, président de la FAF, j’aurais viré Alcaraz !”

L’ancien président de l’Entente de Sétif, Abdelhakim Serrar, estime que la FAF doit mettre toutes les possibilités sur la table pour virer Lucas Alcaraz afin d’enclencher un nouveau processus pour l’avenir de l’équipe nationale qui a touché le fond. “Moi, je dis qu’on avait la possibilité de rattraper les deux points qu’on a perdu chez nous face au Cameroun à Blida, il y avait de la place pour une éventuelle qualifications au Mondial si on avait fait preuve d’un peu d’ingéniosité, je ne vais pas m’étaler sur le calculs, mais je dis tout simplement que si on avait gagné les deux matchs de la Zambie, comme la Zambie a pu le faire d’ailleurs, on pouvait prétendre à mieux, on n’a pas pu se racheter à cause des tremblements qui ont ébranlé la maison FAF, on n’a pas pu mettre une stratégie salvatrice pour rattraper les retards, on s’est confiné dans des futilités qui ont porté atteinte à l’équipe nationale, comme par exemple les récentes déclarations de Feghouli qui ont mis l’huile sur le feu. Est-il obligé de réagir de la sorte ? Il a finalement trop parlé mais peu joué sur le terrain, c’est bien dommage”, explique d’emblée à Liberté Abdelhakim Serrar.
Et d’ajouter : “Je sais que tout le monde exige le départ d’Alcaraz, il ne faut pas à mon avis corriger l’erreur par l’erreur, si on doit le limoger sommes-nous capables de le faire sans de gros dégâts et ramener un autre coach qui peut redresser la situation ? C’est la question que je me pose avec insistance, je ne peux pas m’interférer dans les prérogatives du président de la FAF.” “À mon humble avis, cette question du départ ou du maintien d’Alcaraz doit être traitée avec une grande célérité, on ne doit pas chercher à jeter l’argent par les fenêtres, il faut bien étudier le contrat et tenter de sortir sans dégâts, toutes les éventualités sont bonnes pour traiter le cas de cet entraîneur loin de toute passion”, exige “Hakoum”, qui dira que les Verts avaient une belle opportunité de se réconcilier avec leur public face au Cameroun. “Ils auraient pu gagner cette rencontre face au Cameroun et se réconcilier avec le public, surtout que notre adversaire n’a joué qu’à 40% de ses capacités, il y avait d’après moi un bon coup à jouer ce samedi à Yaoundé. Farès m’a paru très fébrile, il n’a pas pesé lourd, il a raté sa sortie.” Et à Serrar de conclure : “Cette 4e défaite fait vraiment mal, l’équipe s’est totalement dégradée, ça va s’empirer et perdurer si des mesures radicales ne sont pas prises.”

R. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER