Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Hacen Hamar, président de l’ESS

“Nous boycottons la Coupe”

© Zehani/Liberté

Le président de l’Entente de Sétif Hacen Hamar a animé, hier, une conférence de presse au siège du club au cours de laquelle il est revenu notamment sur la programmation de cette saison, et d’autres sujets relatifs à l’actualité footballistique locale. D’emblée, il a affirmé que les changements qui interviennent dans la programmation, dont la dernière en date est celle relative au déroulement de la demi-finale de la Coupe d’Algérie face au MCA programmée pour vendredi prochain au stade Omar-Hamadi de Bologhine ne sont que des manœuvres pour déstabiliser son équipe.
“On a commencé d’abord à relayer des rumeurs pendant toute une semaine, comme quoi le match de la Coupe face au MCA aura lieu le 19 mai. Il a fallu attendre quelques minutes avant notre rencontre face à l’USMH pour que la FAF officialise cette date. Pourquoi donc avoir attendu tout ce temps là? C’est prémédité. On a voulu nous sortir de la rencontre. C’est ce qu’ils ont réussi à faire. Je ne peux pas me taire par rapport à tout ce qui se trame derrière mon équipe. Maintenant, si on veut que le championnat se joue à Alger, qu’on nous le dise. Je le dis et je le répète, c’est Ghrib qui est en train de gérer le football. Il défend les intérêts de son club, mais cela ne devrait pas se faire au détriment des autres clubs.
Ce n’est plus du football”, a-t-il déclaré avant d’ajouter concernant sa position vis-à-vis de la rencontre de Dame Coup face aux Mouloudéens.
“Écoutez, on ne jouera pas ce match tant que la rencontre CSC-MCA n’aura pas lieu comme il a été décidé, c'est-à-dire le 19 mai. Je pèse mes mots, on n’ira pas à Bologhine, et j’assume entièrement la responsabilité de cette décision.  Ils peuvent reporter cette rencontre de la Coupe à une autre date, comme ils ont trouvé la parade à travers le motif des élections législatives pour son report la première fois après avoir été programmée au stade du 5-Juillet. Et puis, je ne suis pas un fou pour envoyer nos supporters dans un stade où ils risquent d’être maltraités. Pourtant, l’État ne cesse de parler des grands efforts fournis pour combattre la violence.  Moi, je dirais qu’avec des décisions pareilles, on encourage plutôt la violence dans les stades”, s’insurge le patron du club phare de Aïn El-Fouara avant de revenir sur ce qu’il a qualifié de complot contre lui et son équipe.

“Voilà pourquoi je suis visé…”
“On est en train de me faire payer le fait, d’abord, de présider la commission des candidatures des élections de la FAF. C’est par rapport à ça que mon club est visé. On est en train de nous saboter.
La preuve, je viens d’avoir au téléphone Amalou qui est chargé de la désignation des arbitres. Il m’a dit que le but que nous avons inscrit face à l’USMH est valable. Idem pour le président de la FAF, Zetchi, qui m’a dit la même chose. Ce n’est pas la première fois que cet arbitre (Benbraham, ndlr) nous fait de sales coups comme celui d’avant-hier. Il nous a déjà privés d’un penalty lors du match face au CSC au match-aller. Il a fait de même au match retour en refusant un but valable de Kenniche. Même contre le MCO ici à Sétif, il a fermé les yeux sur un pénalty que lui seul n’a pas vu. Tout ça me fait comprendre une chose, qu’on est en train de tout faire pour nous barrer la route vers le titre”, non sans conclure que le vice-président de la LFP Fouzi Guellil chargé de la gestion de la Ligue après le retrait de Kerbadj est l’instigateur de ce complot contre l’ESS. “Il est encore sous les ordres de Kerbadj qui lui dicte la voie a suivre. Je lui dirais une chose qu’il comprendra très bien. Je sais tout ce qu’il a dit à M’sila et Bou Saâda, il y a quelques jours. À bon entendeur...”. ‘’ Si je joue le match de la Coupe d’Algérie, ça sera avec un arbitrage étranger. Il est hors de question qu’on ne désigne un referee comme celui qui nous a officier avant-hier contre l’USMH”.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER