Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

FOOT / Dossiers sportifs

Les deux hommes ne se supportent plus

Ould Ali-Berraf, la polémique de 2017

Il faut sans doute remonter très loin dans l’histoire de l’Algérie pour retrouver les traces d’un ministre de la Jeunesse et des Sports de la République algérienne faisant preuve d’autant    d’interventionnisme dans le monde du sport. Djamel Houhou ou encore Kamel Bouchama n’ont pas fait mieux, eux qui n’hésitaient pourtant pas  à fourrer leur nez dans les affaires de l’équipe nationale à l’époque de gloire des Verts. El Hadi Ould Ali aura marqué l’année 2017 par son “plan de nettoyage” au sein des fédérations qui l’a conduit à coopter de nombreux présidents, ce   qui a abouti à l'élection de 26 nouveaux présidents sur la quarantaine existante, soit plus de la moitié. À coups d’injonctions flagrantes et souvent contraires à la loi, Ould Ali a forcé le changement mais force est de constater qu’il n’a pas été tellement  fécond, du moins jusque-là, en témoignent les crises que continuent de vivre les fédérations sportive et la misère des résultats techniques. Le processus de redressement d’Ould Ali est en outre entaché de certains ratages dont celui de la Fédération algérienne de karaté-do (FAK) qui continue d'être gérée par un directoire. Cependant, le plus gros échec d’Ould Ali, c’est sans doute le maintien de Berraf à la tête du COA malgré le fait que le MJS avait juré d’avoir sa tête. Réélu à une large majorité et jouissant du soutien de figures emblématiques du sport en Algérie et surtout du CIO, Berraf a discrédité largement le MJS au point où certains évoquent un départ imminent d’Ould Ali du ministère…

S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER