Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

Il a déjà marqué 5 buts avec le MCO

Souibah a vaincu sa timidité

Un monde sépare désormais le Souibah du mardi 19 juillet dernier et celui de cette fin du mois de décembre. Inconnu auprès du public du Mouloudia d’Oran au moment d’apposer sa signature en bas du contrat de deux saisons, qui devait le lier au club, le longiligne du Paradou avait à peine osé prononcer quelques mots lors de sa présentation à la presse au Liberty hôtel. “Ne comptez surtout pas sur lui pour un long discours. C’est un grand timide. En revanche, sur le terrain, il va beaucoup faire parler de lui”, avait, alors, lancé son manager et accompagnateur, l’ancien footballeur Nassim Saâdaoui. C’est également lui qui avait répondu à une question de Liberté à propos de son profil et caractéristiques techniques. “Il est trop timide pour parler de lui. C’est un attaquant axial, percutant, rapide, véloce et doté d’un sens aiguisé du but. Vous allez le découvrir et croyez-en mon expérience, il surprendra beaucoup de monde”, avait, d’ailleurs, renchéri son chargé d’affaires. “Je suis heureux d’avoir signé au MCO. Je suis conscient de la mission qui est désormais la mienne. J’espère d’ailleurs être à la hauteur de la confiance placée en moi,” avait à peine prononcé, d’une voix à peine audible, Amine Souibah pour sa première déclaration post-engagement. Depuis, celui qui a reconnu qu’au Paradou, Cherif El-Ouazzani l’avait beaucoup aidé n’a cessé de monter en puissance, en précision et en popularité auprès des supporters du MCO qui l’ont rapidement adopté, grâce en grande partie, à ses 5 réalisations en championnat pour sa toute première expérience en Ligue 1. Ses 5 buts, soit presque son total de toute la saison dernière au PAC sous le maillot duquel il avait frappé à 7 reprises, lui ont ainsi permis à Mohamed Amine Souibah de devenir l’avant-centre titulaire à la pointe de l’attaque mouloudéenne, reléguant sur le banc et parfois même hors de la liste des 18 le peu efficace Abdesslam Moussi. Et dire que de l’aveu même de son président Belhadj Mohamed Baba lors de sa présentation officielle, le même Souibah n’était qu’un “choix par défaut”. “Nous n’avions pas trop le choix. Nous avons fait le nécessaire pour recruter un avant-centre de renom, mais les joueurs contactés nous ont fait faux bond. J’espère seulement que ce joueur ramené d’une école connue comme le PAC réussira comme l’avait fait Nekkache avant lui”, avait dit Baba, dans un langage cru. C’était le 19 juillet 2016. Depuis, Souibah s’extériorise plus souvent, crie sa rage de vaincre et son envie de réussir sur le terrain. Le timide “choix par défaut” est devenu un “choix évident” pour l’entraîneur Omar Belatoui. Et un monde le sépare désormais de sa première à Oran.


R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER