Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Dossiers sportifs

Affaire du joueur de l’USB Amar Mebarki

Un dossier lourd sur le bureau du directoire de la LFP

Une nouvelle affaire de qualification du joueur de l’USB, Amar Mebarki, vient de de surgir suite à l’opposition de qualification du joueur par la direction de l’Entente de Sétif. Cette dernière a saisi officiellement le directoire de la LFP pour réclamer “le gain du match” perdu le 25 janvier face au club biskri. Le président de l’Entente Hassen Hamar a confirmé l’information tout en donnant sa version des faits. “Effectivement, nous avons saisi le comité directoire de la LFP pour nous restituer les trois points du match face à l’USB. J’estime qu’il y a eu fraude sur le joueur Mebarki. étant membre de la Commission nationale des résolutions et litiges (CNRL) de la FAF et représentant des clubs de Ligue 1 professionnel, je connais bien ce dossier. Le joueur en question a été libéré par la CRL, le 18 janvier avec notification officielle au même titre que 11 autres joueurs du même club à savoir l’USB. À partir de là, Mebarki n’ouvre plus le droit de jouer au sein de l’USB sauf s’il renouvelle son contrat en obtenant une nouvelle licence”, fait-il savoir et d’enchaîner : “Mebarki a été aligné face à l’ESS. Du coup, il s’agit d’une fraude que personne ne peut nier. En principe, la direction de l’USB  devra restituer l’ancienne licence et signer au préalable un nouveau contrat au joueur avant le 15 janvier pour obtenir une nouvelle licence afin de pouvoir l’aligner. Cette procédure n’a pas été respectée par le président de l’USB”. “M. Saou est allé chez le président de la CNRL pour réclamer l’annulation de la notification de libération du joueur, mais M. Youcef Hamouda a refusé catégoriquement en lui rappelant qu’il ne peut le faire en l’absence des neuf membres que compte la CNRL. C’est exactement le même cas que celui du match Algérie-Nigeria, où la FIFA avait attribué le gain de match à l’Algérie sans que cette dernière fasse les réserves, car il y a eu fraude sur le joueur. On attend le traitement de ce dossier avec impatience”, dira Hacen Hamar. De son côté, le membre du directoire de la LFP Ammar Bahloul affirme que le dossier n’est pas encore ouvert par sa structure. “Je ne peux pas m’avancer sur un dossier dont je n’ai pas encore tous les détails. On vient juste de prendre nos fonctions. On doit d’abord voir la date et confirmer la date exacte de la notification de libération au joueur par la CRL. Ensuite on tranchera. J’assure les deux clubs, ESS et USB, que le directoire tranchera en toute équité loin de toute pression. Dans ce genre d’affaires, on prendra toutes les précautions nécessaires pour qu’aucun club ne soit lésé, c’est tout ce que je peux vous dire pour l’instant” explique Ammar Bahloul. Nos tentatives de joindre le président de l’USB Brahim Saou sont restés vaines. Il faut savoir, par ailleurs, que la CRL n’a pas les prérogatives nécessaires pour réclamer l’annulation d’une licence ou son renouvellement au profit des clubs. Seule la commission de discipline de la LFP peut annuler la licence d’un joueur après avoir au préalable reçu la lettre de libération notifiée par la CRL.  


R. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER