Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Dossiers sportifs

AprÈs la domiciliation des demi-finaleS de la coupe d’Algérie, CRB-USMBA ET MCA-ESS au stade du 5-juillet

Zetchi face à la colère des supporters !

©Zehani/Liberté

Polémique autour de la domiciliation des demi-finales de la coupe d’Algérie
Zetchi a osé, mais il reste à résister

Voilà maintenant une quinzaine de jours, le supplément sport de Liberté l’avait déjà qualifié de premier test grandeur nature pour le nouveau président de la FAF. Pour un test, l’épreuve de la désignation des terrains des demi-finales de la Coupe d’Algérie en a vraiment été un pour Kheireddine Zetchi ! Et plutôt éprouvant, si l’on en juge par les dérives comportementales qui ont suivi, notamment ces élucubrations de mauvais goût et de mauvaise langue de l’inimitable et, visiblement intimidable, patron du Mouloudia d’Alger, Omar Ghrib, ainsi que les menaces en kit du président du Chabab de Belouizdad, Hadj Bouhafs Mohamed. En amont, le président de la FAF a, disons-le franchement, fait montre d’une autorité à saluer, puisqu’il a tenu à appliquer à la lettre le règlement de la Coupe d’Algérie, mettant un point d’honneur à faire respecter l’argumentation et l’importance des alinéas tels que hiérarchisés par l’instance qu’il dirige. À ce sujet, Zetchi a fait appliquer l’article 15, relatif à la programmation et désignation des terrains, dans son chapitre 1 concernant les seniors, notamment son alinéa A qui stipule clairement qu’“à partir des 1/32 de finale, la domiciliation des rencontres de la phase nationale est du ressort exclusif de la Fédération”. Cette autorité fédérale rend, ainsi, cadus l’alinéa B qui indique que “sous toutes réserves, les rencontres de la phase nationale sont programmées sur le stade du premier club tiré au sort, celui-ci devant répondre aux normes de sécurité exigées et avoir une capacité d’accueil d’au moins 8000 places assises et doté obligatoirement d’un terrain de jeu en gazon naturel ou artificiel”.
Ce qui est, en revanche, moins compréhensible est cette démarche boiteuse du même Zetchi qui a consisté en la convocation des présidents des quatre clubs concernés par cet avant-dernier tour de la coupe, comme s’il ne connaissait pas leurs positions initiales et leurs discours et arguments respectifs ou qu’il voulait les convaincre d’accepter les lois et règlements en vigueur.
D’autant plus qu’une loi fédérale à l’exemple de cet article 15 n’a pas besoin de la présence des représentants de clubs pour être appliquée, encore moins pour être expliquée. Un coup de mou dont a profité la paire Ghrib-Bouhafs pour défier la logique et user de ce populisme de bon aloi typiquement algérien, fait de ces dangereuses menaces de boycott dont pourraient en découler de périlleux mouvement de foule. Mais maintenant qu’il a “osé”, Zetchi demeure devant l’immense défi de “résister”. Résister tout d’abord à la pression d’en bas, à savoir celle qu’exercera le “peuple commun” des clubs algérois concernés par ces demi-finales, ainsi qu’à la pression d’en haut, celle des autorités qui ne veulent surtout pas entendre parler d’une contestation populaire, notamment en cette période pré-électorale cruciale.
De la manière avec laquelle il saura gérer cette crise, car c’en est vraiment une, le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, tracera les contours de son règne et renseignera davantage le commun des Algériens sur sa véritable force de caractère. Ou si vous préférez, dans un langage tout aussi algérien, sur son pouvoir réel, parfait reflet de la puissance de ses relais d’en haut dans un pays où les réseaux et les clans en sont les véritables garants et l’incontestable baromètre.

R. B.

Lire le dossier


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER