Scroll To Top

Économie / Actualités

Sur un effectif de 300 000 affiliés au dispositif d'aide DAIP

Insertion professionnelle de 52 000 jeunes

© D. R.

Sur plus de 300 000 jeunes affiliés au Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (Daip), 52 000 ont été insérés dans le monde de l’emploi au niveau national.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, El-Hachemi Djaâboub, qui a avancé ce chiffre jeudi dernier au Conseil de la nation, a également affirmé que son département a mis en place une stratégie qui vise à “simplifier” les procédures administratives, leur numérisation et à réduire l'intervention de l'élément humain dans le travail des organismes de la 
Sécurité sociale.

Le but, a expliqué le ministre, est d'accroître la qualité des prestations et de permettre aux citoyens d'accéder à la majorité des prestations, tout en leur épargnant la contrainte du déplacement vers les structures administratives.

El-Hachemi Djaâboub a souligné, à ce propos, que “plus de 40 documents ont été supprimés” parmi ceux déposés au niveau de ces services.

Pour le ministre, la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas) “a franchi de grandes étapes” dans ce cadre, en ce sens qu'une baisse a été relevée, depuis l'année 2011, dans le nombre des usagers se déplaçant vers ses structures en vue de bénéficier de ses prestations.

Une baisse enregistrée aussi à la faveur du début de la généralisation de l'utilisation de la carte Chifa, à l'instar des malades chroniques et des retraités, d'autant plus que l'assuré social est exempté de la contrainte de déplacement vers les services de la Cnas en vue de toucher les remboursements.

Mieux, a-t-il ajouté, “le secteur veille au suivi permanent des motifs de déplacement des usagers vers les structures de la Cnas”, à l'instar des autres organes relevant du secteur, et ce, dans le souci de mettre en place les solutions numériques permettant de leur faire éviter les déplacements, où des opérations peuvent être désormais effectuées à distance.

M. Djaâboub a fait état d'un “bond qualitatif” en matière d'affiliation à la Sécurité sociale durant l'année 2020 grâce à la numérisation des procédures qui a permis d'accélérer l'opération d'immatriculation, de réduire les délais de traitement et de déclarer à distance les salariés.

“Quelque 313 350 demandes d'immatriculation ont été enregistrées via le portail électronique en 2020 et le délai entre la date de la demande et l'immatriculation est passée de 10 à 7 jours”, a encore précisé le ministre.

Il a révélé, dans ce sillage, que la Cnas avait perdu, durant les 4 dernières années, près de 6 000 travailleurs et fonctionnaires dans le cadre de la rationalisation de la gestion des deniers publics qui n'ont pas été remplacés, précisant que le ministère s'attelle actuellement à l'examen de la possibilité d'ouvrir le recrutement pour ces postes.

Par ailleurs, les services de l'Inspection du travail chargés du contrôle de l'application de la loi et de la réglementation relatives au travail, à l'emploi et à la Sécurité sociale ont pu découvrir, a indiqué le ministre, quelque 8 908 salariés non déclarés lors des opérations de contrôle effectuées en 2019 et de 2 600 autres en 2020.
 

B. KHRIS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER