Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Économie / Actualités

Commerce extérieur

“Le retour aux licences n'est pas du tout à l'ordre du jour”

© D.R

Le ministère de tutelle s'apprête également à élaborer un cahier des charges régissant la participation des entreprises algériennes aux foires et expositions internationales.

Le ministère du Commerce compte simplifier le dossier d'indemnisation des exportateurs dans le cadre du Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE), mis en place en 1996. Un travail de coordination a été entamé avec le ministère des Finances pour introduire des amendements ayant trait à ce dispositif. 

L’objectif recherché est que cet appui financier soit orienté notamment aux exportateurs algériens qui réussissent à placer leurs produits sur les marchés extérieurs. Ainsi, les montants et les taux à même de servir et d'encourager l'exportateur à accéder aux marchés extérieurs seront incessamment révisés.

Le ministre du Commerce a indiqué que l'opération de remboursement des exportateurs d'un taux déterminé des frais de transport des biens et des marchandises vers l'étranger ou des dépenses de leur participation aux foires spécialisées à l'étranger, deviendra plus facile grâce à la numérisation et à l'allègement des formalités administratives.

Des mesures telles que le remboursement à hauteur de 50% des frais de transport maritime international et terrestre ont été prises en 2019, avec l'orientation de l'Algérie vers l'exportation et l'échange commercial établi avec les pays voisins, à savoir le Mali, le Niger et la Mauritanie, considérés comme principale porte vers les pays de l'Afrique de l'Ouest. Entre 2016 et 2019, les services du ministère ont reçu 8 552 factures d'exportation, dont les propriétaires ont été remboursés durant le premier semestre 2020.

Le montant global des remboursements a été estimé à 2 milliards de dinars, à en croire Abdelatif El-Houari, sous-directeur chargé du suivi et de la promotion des exportations au ministère de tutelle. Il est question de passer désormais au traitement des dossiers de remboursement de l'année 2020.

Le ministère de tutelle s'apprête également à élaborer un cahier des charges régissant la participation des entreprises algériennes aux foires et expositions internationales à travers lequel les dépenses de transport et de location d’espaces, seront remboursées à hauteur de 80% en attendant de couvrir la totalité des frais. Il est également prévu d’offrir un taux de 10% supplémentaires en guise de motivation en cas de conclusion d'accords.

Par ailleurs, le ministre du Commerce a souligné, jeudi, que le retour de la gestion du commerce extérieur par le système des licences n'est pas à l'ordre du jour. “Le retour au système des licences n'est pas du tout à l'ordre du jour. Nous sommes en train d'encadrer et de soutenir les exportateurs par la levée de toutes les contraintes administratives rencontrées, la suppression du certificat d'exonération des droits de douane en est la preuve”, a-t-il indiqué.

Outre l’installation d’un réseau des banques nationales à l'étranger en coordination avec le ministère des Finances et la signature de conventions avec d’autres institutions financières étrangères, l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex) devrait bientôt ouvrir des filiales à l’étranger. 

 


B. K.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER