Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Edito foot

Arbitrage

Encore une journée noire !

Les matchs des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie disputés ce week-end ont été marqués par une cascade d’erreurs d’appréciation commises par les arbitres, à commencer par l’arbitre M. Achouri qui n’en est pas à sa première cette saison. Il s’est déjà distingué par son refus d’un but limpide inscrit par l’attaquant du RCR, Manucho, face au CRB, il a récidivé ce week-end en refusant le but égalisateur de l’USMH face à l’US Tébessa pour une position de hors-jeu imaginaire, pas selon les images de la Télévision nationale qui ont montré clairement que le but était valable. D’ailleurs, le président de l’USMH, Abdelkader Mana, avait dénoncé dans nos colonnes l’arbitrage scandaleux de cet arbitre. “Il ne faut pas oublier l’arbitrage scandaleux de M. Achouri qui a refusé un but des plus valables, le penalty était valable pour Tébessa, mais notre égalisation ne souffrait aucune irrégularité, je n’ai pas compris pourquoi cet arbitre a refusé ce but, car s’il l’avait accordé, on aurait pu encore revenir durant le match. C’est malheureux de se faire éliminer de la sorte ! L’arbitrage est le point faible de notre championnat cette saison”, avait-il dénoncé. L’autre grossière erreur commise par l’arbitre Farouk Mial, qui a privé le DRBT face à l’USMBA d’un penalty flagrant sur un fauchage dangereux du gardien de but de Bel-Abbès contre l’attaquant de Tadjenant, alors que le score était de 0-0, l’entraîneur Lamine Bougherara avait, lui aussi, dénoncé l’arbitrage : “Ce n’est pas normal qu’il ne siffle pas un penalty des plus flagrants pour nous, s’il avait accordé le penalty on se serait qualifiés, car on aurait pu prétendre à l’ouverture du score, je déplore l’arbitrage.” Même le second penalty accordé à Relizane en fin de match par Abid-Charef lors du match RCR-MCA n’était pas valable selon les experts de l’arbitrage, le défenseur du MCA n’avait pas touché le cuir de la main. Ces nombreuses cascades sont la résultante de la mauvaise prise en charge de la formation des arbitres comme révélé par notre dernier supplément consacré justement à l’arbitrage.
Par ailleurs, le match Nasr El-Fedjoudj contre NRB Teleghma (1-1) pour le compte de la 17e journée du championnat inter-régions groupe Est a été marqué par la défection des deux juges assistants qui ne se sont pas déplacés, une pratique devenue récurrente cette saison. Le match WRM-JSDJ (1-0) pour le compte de la division amateur groupe Centre a démarré avec une heure de retard en raison de l’arrivée tardive des arbitres. En revanche, deux arbitres ont été promus, récemment, dont l’un d’eux au grade fédéral qui s’est avéré être le beau-frère d’un membre de la CFA à BBA d’une manière irrégulière, suite à l’intervention du conseiller de la CFA. Des dérapages à la pelle qui ont créé un malaise dans le corps arbitral.


R. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER