Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Edito foot

Edito foot

Et pendant ce temps-là, Belaïli…

©APS

Que devient Youcef Belaïli ? Comment vit-il sa longue suspension synonyme vraisemblablement d’une fin de carrière à seulement 23 ans ? Que fait-il de ses journées sans football, sans entraînements collectifs et sans compétition officielle ? Autant de questions que le commun des supporters de l’USMA, ou tout autre observateur de la scène footballistique nationale s’est forcément posées.
Ne pouvant prendre part à aucune rencontre avant le 20 septembre 2019, date d’expiration de sa suspension de quatre longues années, Youcef Belaïli vit actuellement à Alger. En toute discrétion, il ne s’affiche presque jamais en public, fuyant les médias et évitant toute apparition dans la presse et sur les réseaux sociaux. Devant l’impossibilité d’avoir sa propre version des faits, Liberté a tenté de recueillir des témoignages de quelques proches.
Ainsi, un de ses “ex”-amis intimes, qu’il fréquente depuis son plus jeune âge et avec lequel il garde toujours un contact quasi quotidien, a révélé à Liberté que “Youcef n’est pas dans les meilleures dispositions mentales depuis l’annonce de sa longue suspension”.
“Cela reste compréhensible ! De star incontestée du championnat et personnalité adulée, il s’est retrouvé accusé et coupable, tombant d’un coup de son piédestal. C’est pour cela qu’il se montre discret. Actuellement, il est à Alger mais ne se montre pas vraiment”, confiera cet intime de Belaïli qui “en veut toujours à un actuel attaquant international de l’USMA et au neveu d’un ancien milieu de terrain du MCO et du MCA qui l’ont entraîné dans cette galère.”
À l’interrogation, somme toute légitime, de connaître désormais ses plans de reconversion, notre source indiquera que “Youcef compte se lancer très prochainement dans le commerce”. “Il parle d’un projet de grand restaurant. Il veut en ouvrir un. À Alger ou à Oran, rien n’est encore vraiment décidé”, précise notre interlocuteur, du reste, pas avare en confidences lorsqu’on lui demande “le montant financier que compte investir l’ex-numéro 10 de l’USMA dans cette affaire”. “Il n’a que quatre milliards de centimes dans son compte en banque ! C’est tout ce qu’il lui reste. À cela s’ajoutent deux appartements et deux voitures de luxe (Range Rover Evoque). C’est tout ce qu’il possède comme patrimoine”, révèlera ladite source autorisée, pour laquelle, “Youcef a, cependant, pris l’habitude de mener un grand train de vie”.
Outre son envie de se lancer dans la restauration, l’ancien meilleur passeur de l’EST pourrait, en parallèle, quitter l’Algérie pour s’installer à Tunis, d’où il a “reçu dernièrement une proposition du président du Club Africain, Slim Riahi”. “Il lui a proposé de s’engager en faveur du Club Africain, lui promettant en contrepartie de tout faire et d’user de tous les recours et voies légales pour réduire sa suspension à deux ans. Riahi lui a proposé de s’engager pour au moins six ans et d’intégrer le plus rapidement possible l’effectif professionnel du Club Africain pour garder la forme pendant que lui s’occupe du côté administratif au niveau de la CAF”, affirme notre source, “pas vraiment convaincue que Youcef aille à Tunis pour le moment”.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
belwizdadi le 13/11/2015 à 19h54

8 ans a Belaili in fils du people pour une simple erreur de jeunesse et rien pour Chakib Khalil? C'est ca l'Algerie. J'espere neanmoins que Raouraoua et Haddad vont mobiliser leurs moyens pour reduire sa peine a au plus 2 ans. 8 ans? c'est criminal!

Commentaires
1 réactions