Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Edito foot

MOB

Hassissène déjà démissionnaire…

©D. R.

La réunion, qui s’est déroulée avant-hier entre les actionnaires dans la soirée et qui a duré près de six heures, n’a pas débouché sur quelque chose de concret, et c’est pour cette raison qu’un deuxième round était prévu pour hier à partir de 19h. L’avenir du MOB était au cœur des débats, et les actionnaires cherchaient le meilleur moyen qui pourrait donner plus d’espoir au club en matière de maintien.  Selon les actionnaires, le président Farid Hassissène, qui a succédé à Zahir Attia depuis près de deux mois, n’a pas pu provoquer le déclic tant attendu, et ce malgré les grands efforts qu’il avait consentis. Ils ont donc proposé à ce qu’il y ait un remaniement au niveau de la direction, histoire de booster les choses. C’est en substance la tendance qui a dominé les débats lors de la première rencontre. Hassissène, qui s’est défendu en mettant en avant le manque de moyens financiers et la complexité de sa mission, devait, selon nos sources, finir par céder sa place. La réunion d’hier soir devait apporter du nouveau. Sauf revirement de dernière minute, Hassissène songe sérieusement à démissionner et exaucer le vœu de la majorité des actionnaires, c’est du moins ce qu’il aurait confié à un proche à lui. Dans ce, cas de figure ce sera le président du club amateur Mustapha Rezki qui lui succédera. Les actionnaires comptent en effet doter le club d’un nouvel organe de gestion pour lui donner un nouvel élan.

La direction saisit la justice pour Sandjak
Au sujet de “l’affaire” Sandjak, nous avons appris que la direction a pris attache avec un avocat pour un dépôt de plainte au niveau de la justice pour annuler la décision de la CRL qui a sommé le club, pour rappel, de verser la somme de 1,25 milliard de centimes pour le désormais ex-entraîneur des Crabes. “Il n’y a que la justice qui est capable d’annuler la décision de la CRL. Nous avons beaucoup d’espoir que cela va aboutir, car nous avons constaté des irrégularités dans la procédure de Sandjak qui devait saisir le club pour son payement avant de saisir la CRL, et cette dernière devait tenir compte de cela avant de rendre son verdict”, a expliqué le chargé de communication du club béjaoui, Mustapha Bouchebah.
Ce dernier nous a également précisé qu’une plainte sera déposée contre Sandjak pour la restitution du véhicule du club.

Z. T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER