Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Edito foot

Edito

Les walis s’invitent au bal de la Coupe

Dame coupe n’attire pas que les convoitises des équipes, elles aiguisent aussi les appétits des politiques. Les walis s’invitent publiquement au bal pour apporter leur soutien tous azimuts à l’équipe de leur wilaya en ces temps d’austérité, espérant récupérer les dividendes et acheter la paix sociale. À Tébessa comme à Bel-Abbès, les deux premiers responsables de la wilaya se sont investis corps et âme derrière l’UST et l’USMBA, afin de maximaliser les chances d’avoir un strapontin lors de la grande kermesse de la finale de la Coupe d’Algérie. Une vitrine qui a déjà servi bon nombre de responsables locaux, à l’instar de l’actuel ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, propulsé au premier plan grâce notamment à son “investissement personnel” avec les équipes de football dans toutes les wilayas où il est passé, notamment à Sétif et Constantine. Épreuve populaire par excellence, la Coupe d’Algérie offre une tribune de prédilection et un tremplin vers la notoriété. Les deux walis en question n’ont pas hésité du reste à paraître devant les caméras de la télévision pour apporter leur soutien et afficher leur disponibilité à sortir le chéquier. Est-ce pour autant illicite ? En fait, aucune loi n’interdit à un wali d’apporter une aide, même intéressée, à un club local, dans la mesure où cette assistance peut être inscrite au registre des dons que peut recevoir l’équipe locale, à condition qu’elle ne soit pas détournée, comme c’est le cas parfois, pour payer les salaires des joueurs. C’est une pratique même louable, entrant dans le cadre de l’implication des autorités locales dans le développement du sport à l’échelle régionale. Seulement voilà, des clubs en difficulté, il y en a à satiété en Algérie. Beaucoup espèrent un geste de tel ou tel wali. En vain !

S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER