Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Edito foot

Arbitrage

Revoilà Haïmoudi !

Après la polémique par presse interposée avec le président de la Commission fédérale des arbitres (CFA), Khelil Hamoum, au sujet de la fameuse invitation de la CAF pour un séminaire des instructeurs des arbitres, l’ex-arbitre international, Djamel Haïmoudi, est réapparu cette semaine dans un séminaire organisé par… la CFA. En effet, Haïmoudi fait partie d’une cinquantaine d’anciens arbitres internationaux conviés à un séminaire pour les contrôleurs des arbitres, initié par la CFA et placé sous le contrôle de l’instructeur Fifa, Lim Kee Chong An Yan, de l’île Maurice. Un séminaire qui a pris fin hier. Invité par le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, himself, Haïmoudi a répondu favorablement bien qu’il n’ait eu aucune explication quant à ce qu’il a appelé lui-même “un coup poignard de la FAF”. L’on se rappelle que Haïmoudi avait jeté un véritable pavé dans la mare, soutenant que la FAF lui a dénié le droit de participer à un séminaire d’instructeurs CAF auquel il était pourtant personnellement convié. “Il faut que l’opinion publique sache que la CAF vient de m’inviter à un séminaire des arbitres, mais l’invitation, envoyée via la FAF, ne m’a pas été remise par les responsables de la FAF ou de l’arbitrage (CFA). Je suis outré et scandalisé par cette très grave affaire que je qualifierais de traîtrise à l’encontre d’un citoyen algérien qui a hissé le drapeau national aux plus hautes cimes au dernier Mondial brésilien. Ce sont un acharnement et un harcèlement contre ma propre personne, il est inconcevable que des structures algériennes barrent la route à des Algériens sollicités par les instances internationales, cela n’arrive nulle part ; l’invitation a été bel et bien transmise à la FAF en mon nom personnel, pour assister au stage d’instructeurs CAF qui aura lieu du 7 au 12 mai au Caire ; ils l’ont cachée, personne n’a voulu m’informer”, avait-il martelé dans ces mêmes colonnes au début du mois de mai. Ce à quoi, le président de la CFA, Khelil Hamoum, avait réservé la réponse du berger à la bergère. “Ce n’est pas à la CAF de choisir les représentants algériens mais il appartient à la FAF de désigner ses délégués”, a-t-il rétorqué. Est-ce pour autant le dégel dans les relations entre Haïmoudi et la CAF, ce qui pourrait, le cas échéant, ouvrir la porte à une éventuelle nomination de Haïmoudi au sein de la CFA ? Rien n’est moins sûr, affirme une source digne de foi, qui précise que Haïmoudi a plutôt d’autres projets à l’étranger…

S. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER