A la une / Elite-Club (ESGCI)/Réd-Num-"Liberté"

Journée mondiale de la liberté de la presse

Le projet mort-né...

Dans cet article l'étudiant de l'ESGCI revient sur un projet d'un journal sur lequel beaucoup d'espoirs ont été mis par les jeunes de l'école. Au final, l'accouchement n'a pas eu lieu, et cela malgré les contractions...

Rédaction Numérique

   THE ELITE’S, projet d’équipe dont le principe était de  faire un journal périodique pour les étudiants du pôle universitaire de Kolea, censé être  exclusivement rédigé par les étudiants.

Une initiative d’une quinzaine de membres d’ELITE CLUB voulant améliorer le quotidien et créer un espace où les amoureux de la rédaction auraient eu l’opportunité de montrer leurs capacités.

Ces derniers s’intéressaient au sport, à l’économie, au cinéma ou encore au développement personnel et à la motivation, d’autres même à la poésie. Les uns rédigeaient en français tandis que les autres en arabe ou en anglais, le journal aurait  alors été un métissage linguistique où la barrière de la langue n’auraient pas eu  lieu d’exister.

Contre toute attente le projet n’a pu voir le jour, avorté pour cause  d’insuffisance d’articles et d’infographes. Peut-être que ce genre d’initiatives requerrait  plus de rigueur et de temps, ou serait-ce tout simplement à cause de l’inexpérience de ses rédacteurs dans le domaine. Cela nous pousse à nous demander si en fait la réussite ne requerrait pas que du travail et des idées. Mais en réalité, parfois pour réussir il faut d’abord échouer, car il vaut mieux reculer pour mieux sauter.

Notre réussite dans ce projet, fut qu’en essayant de faire bouger les choses à notre manière à nous, nous primes conscience de l’éventualité d’un changement pour le meilleur par le biais de la créativité, de l’innovation et du partage d’idées. Certes pas à grande échelle mais quand on arrive à changer la vision d’une personne on arrivera certainement un jour ou l’autre à changer celle des autres.

« Lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte. »  Olivier Clerc.                                

Ryan TORCHE

            Elite-Club (ESGCI)/Rédaction Numérique de « Liberté ».