Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Enquête

La plus pauvre commune d’Algérie

220 couffins pour le plus pauvre d’El-Djazia

El-Djazia, dans la wilaya d’Oum El-Bouaghi, consacrée l’une des cinq communes les plus pauvres d’Algérie par la conférence nationale sur la pauvreté et l’exclusion, tenue en octobre 2000, à Alger, compte 4 800 habitants. Au titre de la solidarité pour le Ramadhan de cette année, 220 couffins ont été distribués sur un ensemble de 473 familles nécessiteuses recensées. Pères de famille et veuves venus des mechtas éparses se sont rapprochés de l’APC pour réclamer le couffin. Ce dernier d’une valeur de près de 2 300 DA, comprend 25 kilos de semoule, 2 kg de concentré de tomates, 2kg de sucre, 4 kg de pâtes, 2 boîtes de lait en poudre, 2 litres d’huile et 250 grammes de café. Selon le directeur de l’action sociale, le nombre de couffins au niveau de la wilaya s’élève à 14 177. Ce nombre est financé à hauteur de 4 000 couffins par la wilaya,
1 000 par la DAS et 8 777 par les communes. Le Croissant-Rouge algérien, de son côté, distribuera 400 couffins à travers les communes. Cela étant, 15 restaurants sont prévus, 4 par le Croissant-Rouge algérien, 2 par des communes et le reste par des bienfaiteurs sur proposition de la DAS. Le couffin est destiné aux pauvres, à ceux du filet social, aux familles sans ressources financières, aux orphelins, aux victimes du terrorisme et aux familles nombreuses dont les ressources ne suffisent pas. Il n’y a pas de critères bien définis. Ce sont les commissions ou les APC qui les établissent selon les spécificités arrêtées selon la composante des membres de chaque commission.

B. Nacer