Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Enquête

Dans les quartiers populaires de Constantine

Au rythme de la solidarité

Le premier jour du Ramadhan, quelque 550 personnes ont organisé un sit-in devant le siège de l’APC du Khroub pour protester contre le retrait de leurs noms de la liste des bénéficiaires, cette année, du couffin de solidarité financé par la plus importante APC de la wilaya de Constantine. Depuis plusieurs semaines, Constantine, notamment certains quartiers, ne vit qu’au rythme des actions de solidarité de conjoncture matérialisées par le couffin et les restaurants du Ramadhan. Si ces actions de solidarité mobilisent tous les démembrements locaux de l’État ainsi que les relais de certains partis politiques, elles sont aussi très appréciées par les familles nécessiteuses dont le nombre ne cesse d’augmenter chaque année. Dans la capitale de l’est du pays, le couffin est géré officiellement par la wilaya, les communes et le Croissant-Rouge. Ce dernier a, par contre, le monopole sur les restaurants dit de la Rahma. Côté chiffres, cette année, la wilaya de Constantine a consacré pas moins de 6 milliards de centimes, dont la moitié pour le couffin de Ramadhan. Selon ces mêmes données officielles, une enveloppe de 30 millions de DA a permis l’achat de 7 000 lots de denrées alimentaires d’une valeur unitaire de 3 000 DA pour ce Ramadhan, contre 6 666 lots en 2007 et 6 400 couffins en 2006, au profit des familles titulaires d’attestations ouvrant droit au dit couffin. La commune de Constantine a dégagé, pour sa part, 3 millions de DA pour la même opération, soit pas moins de 5 300 couffins, contre 5 000 au Ramadhan 2007, au profit des familles démunies remplissant les conditions du dossier relatif au droit au couffin à travers les 9 secteurs urbains de la commune. Ce qui prouve que le nombre des démunis est en hausse. Même constat du côté du Croissant- Rouge algérien de la wilaya de Constantine. Ce dernier distribuera durant ce mois sacré pas moins de 4 500 couffins de provisions alimentaires d’un montant de 1,5 milliard de centimes, alors que le nombre des couffins attribués aux familles nécessiteuses en 2007 était de 3 500. Notons que le coût de chaque couffin, qui comprend un sac de semoule de 25 kilos, 5 litres d’huile, 4 kilos de sucre, 4 kilos de pâtes, 1 kilo de café, 1 kilo de lait en poudre, un autre de riz, en plus des légumes secs, est de 3 200 DA. Par ailleurs, la Direction de l’action sociale prévoit la distribution de 1 500 couffins d’une valeur de 4 500 000 DA. À ces couffins s’ajoutent les couverts chauds servis ou à emporter que distribuent les restos de la “rahma” gérés exclusivement par le Croissant-Rouge. Cette année, 220 000 repas gratuits sont destinés aux familles démunies et aux gens de passage, selon le président du comité local du Croissant-Rouge. Selon le même interlocuteur, le nombre de repas servis a augmenté de plus de 40% durant ces 4 dernières années. En effet, il est  passé de 113 570 en 2004 à 220 000 en 2008, soit une augmentation de 20 024 repas, ce qui représente un taux de 10%. L’année dernière, il était de 195 976. Ces repas seront servis dans 18 salles, soit 2 de plus que l’année dernière. Un contre-exemple du discours officiel qui prétend que le nombre des restaurants a diminué durant ce Ramadhan. D’ailleurs, le coefficient annuel de croissance depuis des années est de deux restaurants. Ces restos de la Rahma sont approvisionnés grâce au budget du C-RA et aux aides provenant des dons de particuliers qui constituent la principale source de financement.

A. Benabdesselam et S. Betina