Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Enquête

Enquête

GAZA-HOAX

©montage de Liberte-algerie.com

En moins de deux semaines deux informations sont venues perturber le ciel de Gaza déjà trop chargé par les bombardements israéliens. Cette fois point d’une quelconque manipulation de médias mainstream ou d’un plan concocté par des officines obscures. Il s’agit de désinformation ayant impliqués les joueurs de l’équipe nationale algérienne et l’international allemand, Mesut Ozil, le tout autour de l’ambiance brésilienne du mondial.

Les réseaux sociaux, défouloir quotidien de millions de personnes, ont encore une fois démontré la vitesse de propagation d’une information est souvent synonyme d’un couac ; parfois aux retombées incommensurables.

Gaza ne subit pas uniquement les bombardements des sionistes. Elle subit La bande palestinienne se retrouve également sous le feu des …Hoax, soit

Un pseudo-journalisme qui remet encore une fois la question cruciale « qui est journaliste, et qui ne l’est pas ».

Le ramadan semble donner des ailes aux israéliens, et à certains islamistes. Tout ça rentre dans le cadre d’une véritable campagne érigée par des officines ? la question reste posée, mais les faits sont là. Mais comment tout ça a commencé ? « Enquête-traçage » sur les deux cas, Ozil et Slimani.

Ozil, le musulman « étendard »

Le début sera par le plus récent des « Hoax». Mesut Ozil a versé 600 000 dollars à des familles de Gaza ! L’information a fait le tour du monde dès le lendemain de la victoire de l’Allemagne sur l’Argentine en finale de coupe du monde. Plusieurs médias étrangers, surtout arabes, et même algériens, se sont relayés pour propager cette intox. Les articles commençaient souvent par  « selon plusieurs médias » sans en citer un seul!

Exactement, finalement c’était un canular, un Hoax. Le meneur de jeu allemand n’a jamais annoncé qu’il allait donner sa prime de champion du monde. C’est Roland Eitel, l’agent d’Ozil, qui a mis fin à la désinformation, mercredi dernier, avec un démenti repris par l’agence de presse AP, "Cette information stipulant que Mesut a donné de l’argent à la bande de Gaza n'est pas vraie. Peut-être le fera-t-il dans l'avenir, qui sait ? Aujourd’hui, il est en vacances » tout en précisant que l’international allemand avait en revanche fait un don à une association caritative brésilienne.

Ce que tout le monde pouvait vérifier sur la page facebook du joueur, dans laquelle Mesut Ozil a publié un texte en cinq langues, anglaise, allemande, espagnole, turque, portugaise et arabe. Sans citer Gaza, il revenait sur ses activités avec une association caritative brésilienne:

"Avant la Coupe du monde, j’ai soutenu l’opération de 11 enfants malades. Mais puisque la victoire en Coupe du monde n'est pas seulement l'œuvre de 11 joueurs mais de toute la sélection, j'ai décidé d'augmenter le nombre à 23. C’est mon remerciement personnel pour l’hospitalité du peuple brésilien"

Il mettra en ligne en y ajoutant une vidéo de l’association « Big Shoe, » (qui, depuis 2006, s’occupe des enfants malades en essayant de les hospitaliser grâce au football) montrant le joueur avec quelques enfants malades.

 

Le joueur allemand s’engageait ainsi à payer les dépenses des opérations chirurgicales de 23 enfants brésiliens. Il avait déjà financé 11 opérations avant son arrivée au Brésil.

C’est sans aucun doute cette information qui a inspiré la rumeur du don de sa prime à la population de Gaza.

Le moteur réel de la rumeur n’est autre que le Cheikh Mohamed al-Arifi, le fameux prédicateur wahabite saoudien, ou plutôt sa page facebook « officielle » au deux millions de fans. Dès le 14 juillet, et sans citer la moindre source, un texte y est publié dans lequel le « cheikh » faisait les louanges des « actions » du joueur « Masoud Ozil, le joueur international allemand a ébahi le monde en une seule action, et c’est son refus de serrer la main d’un des membres de la Fifa pendant la remise des médailles d’or parce qu’il soutenait Israël, et il a fait le don de la prime d’argent, octroyée par la chancelière allemande, pour les enfants de Gaza ». Dans le même texte, des prétendues déclarations d’Ozil sont publiées (« je resterai au Brésil pour réaliser mes promesses aux musulmans en construisant quatre mosquées ». Cette publication a été partagée par plusieurs internautes dont beaucoup d’algériens.

Toutes ces informations publiées sont fausses, maintenant personne n’en doute.  Mais mieux encore, la page facebook du Cheikh en question est elle même fausse. L'officielle est une autre,  suivie par plus de 12 millions de fans.

L’info circule rapidement sur les réseaux sociaux et certains médias prennent le relais. Il y a un site sportif turc (Mesmut Ozil est d’origine turc) « turkish-football» qui publie, le 16 juillet, que le joueur avait déclaré que la prime du mondial sera pour les enfants de Gaza.

La fiabilité de l’information a été donnée par le MEMO, diminutif de  Middle East Monitor, un institut de recherche médiatique créé au Royaume-Uni en 2009 « pour promouvoir une couverture juste et exacte sur les questions du Moyen Orient et en particulier sur la Palestine» comme indiqué dans la présentation trouvé sur le site affilié .  Ce centre londonien, qui se veut le défenseur d’une « couverture juste et exacte » (sic) a donné encore plus de visibilité à l’intox sur Mesut Ozil. Sur son site il publiait, le 16 juillet, un article au titre évocateur « Footballer Ozil donates World Cup winnings to Gaza » (le footballeur Ozil remet la prime de la coupe du monde à Gaza). Du coup, à défaut de trouver un journal fiable comme source, plusieurs médias, surtout arabe, et bien sur certains journaux algériens, reprennent l’information.  Mais la mise au point de l’agent de l’international allemand est venue arrêter cette machine d’intox.

Concernant la relation d’Ozil avec Gaza, il faut revenir deux ans auparavant pour la trouver. C’est sur twitter, en publiant une photo d’un enfant palestinien tué par des attaques israéliennes alors qu’il portait le maillot du joueur (qui était à l’époque au Réal de Madrid), et en y ajoutant un texte : “Ce petit enfant est mort alors qu’il jouait du football, en mettant ma tenue. A toutes les victimes innocentes, je prie pour vous. Gaza libre. Palestine libre.” A l’époque cette déclaration avait fait le buzz également. Mais encore une fois ce fut de l’intox. Le compte twitter, @Officialmesutozil10, prétendument appartenant au joueur était un faux.  Le vrai, et il en a un seul officiel, est : @MesuutOzil1088 (le chiffre lié représente le mois et l’année de sa naissance).

Pour résumer le cas de Ozil, il n’a jamais été question d’un geste quelconque envers Gaza, et le joueur ne s’est jamais immiscé dans ce qui se passe en Palestine occupée. Il est juste un joueur allemand pétri de talent, d’origine turque et de confession musulmane, dont il ne s’est jamais caché d’ailleurs. Ni plus, ni moins. Pour le moment en tout cas.

 

Slimani victime d’une chanteuse émirati!

 

Plus d’une dizaine de jours auparavant c’était l’Algérie qui était « impliquée » dans un Gaza-Hoax

L’histoire entière a débuté par un tweet d’une chanteuse émirati, très connue pour ceux qui sont branchés chanson khalidjo-orientale.  C’était le jour même du premier match des Verts, celui contre la Belgique. A La mi-temps, et alors que les coéquipiers de Feghouli menaient au score, Ahlam Al Shamsi publiait un tweet « chaque joueur de l’équipe algérienne qui marquera un but aura de ma part un cadeau de 10 mille dollar ». Après, il y a eu la défaite devant les Diables Rouges, la victoire contre la Corée du Sud, et la qualification obtenue au détriment des russes. L’aventure brésilienne était donc toujours d’actualité, et juste pour le premier tour, Ahlam se voyait déjà débourser 60 000 dollars.

Depuis le 17 juin, donc pendant 13 jours, personne n’avait cité Slimani,  ni les primes de matchs, ni Gaza.

Arrive le 30 juin, jour du match des huitièmes de finale : Algérie-Allemagne.  Entre en scène alors un algérien, au pseudo (et peut être son vrai nom) « Med.ElHadi.Gaba »(@MedGaba), se présentant, sur son profil, comme un architecte,. Dans un tweet il écrit ce jour là « Islam Slimani a dit: les Verts n'ont pas besoin d'argent pour l'un de nos frères à Gaza et dans le besoin désespéré de son #TeamDZ #ALG »

A noter que l’architecte l’a publié à 17h09, heure algérienne, alors que le match face à l’Allemagne était prévu à 21h. Ce détail devrait éliminer d’office toutes les informations rapportées par certains médias selon lesquelles Islem Slimani aurait fait cette déclaration juste à la fin du match contre l’Allemagne. Certains affirmaient même que l’attaquant des Verts aurait accordé la déclaration sur « Bein Sport ».

Dans son tweet, notre architecte ne cite pas de source (puisqu’il n’y en avait pas). Le concernant, ce » (@MedGaba), et en regardant de plus près ses publications, rien de vraiment d’intéressant, si ce n’est des publications personnelles ou encore des messages de soutien à …Gaza La rumeur ne trouve aucun relais dans les médias…jusqu’au 02 juillet, soit deux jours après.  Ce jour là, le quotidien arabophone algérien, El Khabar, dans son édition papier, et sur la page « souk el kalam » (page 27) publie un article (non, signé) avec comme titre une déclaration de Slimani « On n’a pas besoin de votre argent…donnez le à Gaza »  en indiquant que l’info émane des « leaders des réseaux sociaux » en publiant intégralement, ou presque, le texte, en arabe, mis en ligne sur le compte facebook du fameux Med.ElHadi.Gaba.

A cet instant là, il s’agit toujours de la prétendue réponse de Slimani à la chanteuse. Pas de traces des primes de matchs pour les enfants de Gaza. Arrive le tour de Walled Abu Nada, un prétendu journaliste sportif jordanien. Le 02 juillet au soir, il publie sur son compte twitter : « Striker Islam Slimani has revealed #ALG will donate their World Cup prize money to the people in Gaza. "They need it more than us. » (« Le buteur Islam Slimani a révélé que les joueurs algériens vont donner leurs primes de Coupe du Monde à la population de Gaza. «Ils ont plus besoin que nous. »).

C’est sans aucun doute la première fois que sont évoqués les primes de matchs des Verts et de leurs liens avec Gaza.

Le lendemain, Walled Abu Nada revient à la charge et pour faire taire ceux qui doutaient de son information, il cite enfin sa source : répond à un de ses contacts sur twitter pour lui confirmer l’information, et en donnant cette fois une source, « Algemeen Dagblad » un quotidien…néerlandais. Vérification faite, cette « source » n’a jamais mentionné une quelconque déclaration de Slimani. La dernière fois que « Algemeen Dagblad » a mentionné le joueur algérien, c’était le 01 juillet pour le compte rendu de la rencontre jouée la veille entre les Verts et l’Allemagne.

Cependant le média qui a donné du crédit à ce Hoax est le tabloïd  britannique, « Daily Mail », dont la version web est un des meilleurs atouts (le site dépasse celui du newyork times, et enregistre 52 millions de visiteurs uniques par mois).

Le journaliste Paul Collins, auteur de l’article « Algeria will donate their World Cup prize money to the poor in Gaza, reveals forward Islam Slimani » (l’Algérie remettra les primes de la coupe du monde aux pauvres de la bande de Gaza, révèle l’avant centre Islam Slimani) n’a donné aucune source à son « information ». Toutefois, la source fiable recherchée semblait trouver.

Et voilà que le fameux islamologue suisse, Tariq Ramadan, installé en Angleterre depuis plusieurs années, nous apprend, malgré lui, qu'il est un lecteur du « Daily Mail »qui surfe sur la vague en publiant un texte sur sa page facebook (officielle) avec ce texte, le 03 juillet à 18h89, au titre élogieux envers les Verts : « Algérie : Les honneurs et la classe. Respect !». visiblement ne mettant aucun doute sur l'"info" il écrit: " (...) Et puis il y a cette dernière décision collective de l’équipe d'Algérie qui décide de verser les primes de matches aux habitants de Gaza qui vivent dans une prison à ciel ouvert. “Ils en ont plus besoin que nous” disent les joueurs. Cette équipe est sortie du Mundial 2014 avec les honneurs, et elle rentre chez elle avec la dignité et la classe. Chapeau bas et respect. C’est de cela que l’on aimerait que les medias rendent compte. Pour deux raisons : d’abord, pour mettre en avant la dignité humaine de cette équipe et, ensuite, pour rappeler au monde le traitement indigne et inhumain auquel est soumis la population civile de Gaza. (…)Vous avez mon respect, et mes prières, bien visibles. Vous nous avez donné de belles leçons, sportives autant que spirituelles et morales ».

Le démenti est survenu rapidement, le 03 juillet. Mais pas de traces d’un plan de communication de l’agent de Slimani, ou de la part de la FAF ou encore des nombreux « spécialistes » de l’EN qui pullulent dans la presse sportive algérienne

. Dès le 03 juillet et c’était par le site de France-football avec le titre « Les algériens n’ont pas promis de verser leurs primes à Gaza ».  L’auteur, Nabil Djellit, est un bon connaisseur du football algérien, essentiellement des internationaux évoluant, ou ayant évolué, dans le championnat français. Le journaliste de France-Football suit le parcours des Verts depuis plusieurs années, même quand il travaillait dans la rubrique sportive de slate.fr.  Durant ce mondial il était également consultant sur la chaine française sportive « L’équipe 21 ».

Depuis, certains médias ont repris la bonne info, annulant l’intox. Cependant le coup était parti, et plusieurs personnes croient encore que les Verts ont bel et bien octroyé leur primes aux enfants de Gaza.

La désinformation est l’une des variantes essentielles d’un autre mot, propagande. Hitler l’avait bien mentionné avec la fameuse citation « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité ». Même là il y a une odeur de Hoax. Il paraît que l’auteur ne serait pas le  Führer mais plutôt Joseph Goebbels son ministre de…propagande.

 

@SalimKOUDIL

Hoax : une information fausse, périmée ou invérifiable propagée spontanément par les internautes.

ARTICLES CONNEXES