Scroll To Top
FLASH
  • Le président zimbabwéen Robert Mugabe a démissionné (président du Parlement)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Enquête

Abdelkader Merabet, Chercheur spécialisé en Islamologie et “Coranologie”

“La médecine traditionnelle s’engouffre dans la faille et s’approprie le terrain”

Liberté : Nous avons constaté ces dernières années le retour à la médecine alternative (traditionnelle, guérison par le Coran). Quel est votre avis sur la question ?
Abdelkader Merabet : Nous avons affaire ici à un phénomène récurrent. Toutes les fois que la médecine académique montre quelques signes de faiblesse (inefficacité, résultats peu satisfaisants, persistance de la souffrance), la médecine traditionnelle s’engouffre dans la faille et s’approprie le terrain, avec les suites plus ou moins positives que l’ont sait. Quelquefois, hélas, il en découle de dramatiques situations pour le malade.

Pouvez-vous nous donner quelques explications concernant la coranologie? Pourquoi cette tendance à vouloir convaincre certaines personnes qu'on peut guérir toutes les maladies grâce au Coran ?
Sauf erreur de ma part, j’ai été le premier à utiliser le terme “coranologie” au début des années soixante-dix. Depuis, il a fait fortune. Par cette nouvelle appellation, j’entendais clairement l’étude systématique et méthodique des versets du Coran à caractère scientifique. Sur ce point, j’étais en parfait accord avec mon ami le docteur Maurice Bucaille, auteur de La Bible, le Coran et la science, qui m’avait alors approuvé. Il y a donc quelques excès à voir dans le Coran un livre de guérison et de recettes médicales