Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Enquête

À EL KALA ET À EL TARF

L’EXPLOITATION DU CORAIL INTÉRESSE LES FRANçAIS

Selon certaines indiscrétions, les français semblent intéressés par l’exploitation du corail an Algérie. Selon certaines indiscrétions, un bateau français avait fait au mois de juin dernier une tournée de prospection sur le littoral en partance de Annaba jusqu’à El Kala dans la wilaya d’El Tarf. Celui-ci avait pour mission d’évaluer la richesse corallifère sur cette côte en vue d’une exploitation. C’est du moins ce que nous avons appris d’une source généralement crédible. Une carte des différents récifs corallifères sera fin prête dans quelques jours, nous apprend-on. L’exploitation semble intéresser les français et arrange en particulier le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques afin de minimiser le pillage de cette richesse interdite d’exploitation depuis 2001, selon un décret ministériel.  Notons que la prospection effectuée par le bateau français a été entourée d’une grande discrétion. Cette opération a été, par ailleurs, vivement accueillie par la direction de la pêche et les marins pêcheurs de cette wilaya.  À El Kala, région qui pullule en corail, les récifs sont saccagés quotidiennement au moyen de la Croix Saint-André.  Les marins disposant du fameux fascicule de la pêche ne pratiquent pas la pêche à 65%, ils se sont versés dans la cueillette du corail qui se trouve à une profondeur de 90 m en usant de moyens destructeurs. Qui arrêtera ce massacre ?

Tahar B.