Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Enquêtes sport

Le président de l’ASMO l’enfonce

Baghor : “Bouhafsi voulait sa tchipa !”

 Remonté contre le directeur de l’ex-stade Montréal, le président du CSA-ASMO et véritable patron du club, Merouane Baghor, n’a, de son côté, pas mâché ses mots envers “le principal accusé”. “Effectivement, c’est Bouhafsi qui a manigancé tout cela. Il a rabattu une bande de malfrats. Ils les a ramenés du quartier des Amandiers, plus précisément du douar B. Il voulait menacer mes entraîneurs et les terroriser. Pourquoi ? Pour avoir sa tchipa ! Et par-dessus tout, il menace les gens et se croit intouchable, déclarant avoir d’importants soutiens au ministère des Moudjahidine”, lâchera Baghor Merouane. Décidé à “ne pas se taire”, le président asémiste attend “de voir comment évoluera la situation avant d’agir”, promet-il.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER