Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Enquêtes sport

Il a passé les dernières 24 heures entre l’hôpital et le commissariat

Laoufi : “Le médecin m’a prescrit 40 jours d’incapacité”

 Acteur principal bien malgré lui de cette après-midi sanglante aux abords du stade Bouakeul, l’entraîneur de l’ASMO Salem Laoufi a passé les dernières vingt-quatre heures entre les services hospitaliers et le commissariat de la 14e sûreté urbaine, sis au populeux quartier des Amandiers, à la sortie ouest de la ville d’Oran. Accroché hier matin, à 10h35 précises, Laoufi était encore très marqué par la lâche attaque dont il a été victime au vu et au su de ses propres joueurs. “J’ai reçu des coups de couteau au niveau du rein. Je me dirige vers le commissariat maintenant (ndlr, hier à 10h35) après avoir passé la nuit à l’hôpital. Le médecin légiste m’a prescrit une incapacité de travail de quarante jours”, nous a-t-il notifié, la voix encore tremblante de ce qu’il avait vécu la veille.           
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER