Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Economie

en Bref

Bordj Bou-Arréridj : des investisseurs mis en demeure
Quelque 100 investisseurs ayant bénéficié d’une concession de terrain dans différentes zones d’activités de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj ont été mis en demeure faute d’avoir lancé leur projet, a indiqué mardi à l’APS le wali, Abdessamie Saïdoune. “Il a été demandé aux opérateurs en question de mettre à jour leurs dossiers en se rapprochant des services de la direction de l’industrie afin de compléter les procédures de règlement de leur situation”, a affirmé ce responsable, qui a ajouté que dorénavant tout projet non lancé sera “tout simplement annulé, conformément aux directives du gouvernement”.

Air Algérie : vers une deuxième destination en Chine
 Le site Airlineroute.net rapporte que la compagnie nationale Air Algérie a soumis un plan préliminaire aux autorités chinoises pour une nouvelle ligne aérienne reliant Alger à Guangzhou, sa deuxième destination en Chine après Pékin, à partir du 30 octobre 2016. Une fois le plan validé, deux rotations hebdomadaires seront prévues. Les départs de l’aéroport d’Alger-Houari-Boumediene sont pour l’instant programmés lundi et vendredi. Les vols retour sont, pour leur part, programmés mardi et samedi.

Pétrole : l’Iran rejette le gel de sa production
 Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a rejeté mardi l’idée d’un gel du niveau de la production pétrolière. L’Iran compte défendre son droit à reprendre ses parts de marché perdues à cause des sanctions internationales. L’Iran reproche à l’Arabie Saoudite d’avoir augmenté sa production après le durcissement des sanctions américaines et européennes contre Téhéran et pris des parts du marché. L’Iran veut aujourd’hui renouer avec ses capacités d’avant les sanctions internationales liées à son programme nucléaire.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER