Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Hydro-Aménagement :

La longue marche d’un hydraulicien

© Liberté

L’entreprise est spécialisée dans la réalisation de barrages, de transferts d’eau, d’usines d’épuration d’eau.

En 2001, Alger avait soif ; l’eau coulait parcimonieusement dans les robinets. La capitale était en fait dans une situation d’urgence, ou presque. Aussi, un programme d’urgence relatif à l’alimentation en eau potable de la ville d’Alger, avait-il été élaboré. Pour le mettre en œuvre, le gouvernement de l’époque avait fait appel à des sociétés nationales en mesure de terminer le projet d’alimentation en eau potable dans les meilleurs délais possibles et d’étancher la soif. Hydro-Aménagement, une entreprise opérant dans l’hydraulique, en faisait partie.
Ce projet va permettre plus tard de mettre en place le système d’approvisionnement continu en eau potable, dans le Grand Alger. Hydro-Aménagement avait achevé la partie du projet qui lui avait été impartie bien avant ses partenaires. Hydro-Aménagement est une entreprise publique vieille de trente-six ans avec un fier passé de réalisations, d’innovation et de croissance. Autonome depuis 1990, elle s’intéresse depuis les années 2000, aux activités à forte technicité, en matière d’hydraulique. Elle a énormément travaillé sur des projets de transferts d’eau et de construction de barrage. Normal, il y avait des marchés à prendre et l’entreprise enchaînait les contrats de réalisation. Certains projets, elle y travaille encore. Et dans son agenda une palette de projets en perspective. Évidemment, ces réalisations n’ont pu être possibles sans le dévouement dont ont fait montre ses employés. La société s’intéresse également à l’épuration des eaux usées. Elle a participé à pas mal de projets dont la mise en place d’une station d’épuration à El Eulma, seconde ville de la wilaya de Sétif. Les eaux sont recyclées selon le principe du traitement biologique par boues activées à faible charge. Elles seront, réutilisées au profit de l’agriculture et de l’industrie. Hydro-aménagement a été choisie pour la réalisation du génie civil.
Cet ouvrage, le second en importance après la station d’épuration de Sétif, s’inscrit dans le cadre des efforts accomplis par l’État en matière d’assainissement urbain. L’ouvrage sert prioritairement, à lutter contre les différentes formes de maladies à transmission hydrique ( MTH) et à la protection de la nappe phréatique qui alimente les populations rurales de la région. La station d’épuration d’Ami Moussa, c’est aussi Hydro-Aménagement qui s’en est chargée. Elle s’est donnée vingt-quatre mois pour la réaliser. C’est un système d’épuration qui combine hydraulique, traitement des eaux, du génie civil, et de l’électromécanique. Hydro-Aménagement a par ailleurs noué des alliances stratégiques avec des partenaires étrangers. Mais, cela ne l’a pas empêchée de mener seule plusieurs projets et de développer le produit local.
C’est ainsi qu’elle s’est lancée en 1988 dans la fabrication des tubes en béton. Hydro-Aménagement semble, toutes proportions gardées, prospère. Elle n’a jamais bénéficié d’assainissements financiers. Par ailleurs, Hydro-Aménagement s’est redéployée, au plan territorial. Elle est présente dans la majorité des wilayas.
Dans le sud, elle est implantée à Béchar, Tindouf, Saïda, M’sila,  Biskra, Djelfa, Ghardaïa, El Bayadh…. À l’Ouest, elle a des points d’attache à Oran, Relizane, Chlef, Aïn Defla, Mostaganem, Tissemsilet, Mascara, Sidi Bel-Abbès. À l’Est, c’est à Skikda, Sétif, Constantine,  Bordj Bou-Arréridj, Béjaia, Jijel, Khenchela, Batna, Mila, El-Tarf et Tebessa et au centre,  à Alger, Tipasa, Boumerdès, Blida,  Tizi Ouzou,  Médéa,  Bouira…


Y. S.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER