Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Lu pour vous

La revue “Algérie Énergie” remonte le temps

La revue Algérie énergie, une publication du ministère de l’Énergie, aborde, dans son numéro 9 différents thèmes. Elle remonte le temps, publiant une compilation d’articles consacrés à la célébration de la nationalisation des hydrocarbures. Elle évoque également le  renouvelable, des projets d’entreprises ainsi que la transition énergétiques, entre autres. La revue Algérie énergie rappelle que la nationalisation des hydrocarbures en 1971 a ouvert de “nouvelles opportunités” pour le développement économique et social en Algérie. La  preuve, y est-il écrit, les exportations algériennes en pétrole et gaz ont généré plus de “1000 milliards de dollars de revenus en quatre décennies” et ont permis de financer les efforts de développement économique et social du pays. De même, y est-il ajouté, “des dizaines de complexes industriels dans divers secteurs ont été réalisés et des centaines de milliers de foyers sont raccordés à l’électricité et au gaz”. La publication explique en outre que les enjeux de l’avenir portent sur la “couverture, à long terme, des besoins du pays en énergie, la sécurisation du financement du développement économique et social du pays et la création d’industries énergétiques”. Un accent particulier a été par ailleurs mis sur les énergies renouvelables. Et de grandes dates ont été rappelées. Ainsi, le  programme des énergies  renouvelables a été approuvé en 2011 et revu à la hausse le 24 mai 2015. Il prévoit la mise en place d’une capacité de production d’énergies renouvelables, toutes sources confondues, de 22 000 mégawatts à l’horizon 2030 dont 4500 à l’horizon 2020. “97 mégawatts de capacité de production d’énergie solaire qui sont actuellement en activité, en font partie”, comme le note la revue. Et d’ici fin juin, y est-il mentionné, il est question de mettre en route près de 400 mégawatts.
La publication souligne qu’il y a des  efforts qui sont fournis pour que ce programme puisse permettre de préserver les ressources gazières qui sont actuellement utilisées dans la génération électrique pour d’autres usages, notamment de transformation. Naftal, cette édition en parle, rappelle les ambitions de l’entreprise qui projette de réaliser 136 mégastations à l’échelle nationale en vue du développement et de la modernisation de son réseau de stations-service pour la satisfaction de la demande nationale en carburants et l’amélioration de la qualité du service. Ces mégastations seront implantés dans les grandes villes où la consommation en carburants est la plus élevée. La localisation et la dimension de ces mégastations-service, situées aux alentours des grandes villes et agglomérations, permettra à Naftal, estime la revue, “de mieux répondre aux besoins d’un nombre important de clients, en mettant à leur disposition des gammes diversifiées de produits et services”. La revue est par ailleurs revenue sur la 4e Conférence internationale sur la transition énergétique en Méditerranée, tenue en mai dernier à Alger sous le thème : “Accélération de la transition énergétique en Méditerranée : vers un nouveau mix énergétique durable”. Cette conférence est la 4e du cycle de conférences engagé par MeDeNeR depuis 2013 à Tunis poursuivi à Marseille en 2014 et à Naples en 2015. Jouxtée au forum d’affaires Algérie - Union européenne pour l’énergie, elle permettra, est-il expliqué dans les colonnes de la revue Algérie énergie, de «discuter et de partager les solutions possibles à même de rendre effective la transition énergétique en Méditerranée et particulièrement de débattre du rôle de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables et du gaz naturel dans l’accélération de ce processus”.

Y. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER