Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Lu pour vous : “Algérie énergie”

Les agences, une nouvelle forme de gouvernance

“Les agences, un outil de modernisation de la gouvernance” est le titre générique du dossier du n° 7 de la revue algérienne de l’énergie de novembre/décembre 2015. Livrant aux lecteurs des présentations exhaustives des différentes agences, la revue éditée par le ministère de l’Énergie précise dans son éditorial que ces agences, installées depuis une dizaine d’années, “s’activent depuis (…) à assurer les missions stratégiques que l’État leur a confiées pour mettre le secteur vital de l’énergie au diapason des standards internationaux, veiller à l’optimisation de l’exploitation et de la gestion de ses ressources, à initier les règlements les plus avancés pour préserver l’intérêt général”. Algérie Énergie précise que les réformes initiées au début des années 2000 dans le secteur de l’énergie se sont basées principalement sur la mise en valeur de la fonction de régulation et de séparation des missions de l’entreprise de celles de l’État.
C’est dans cette optique qu’ont été créées deux agences pour exercer les missions de puissance publique dans le domaine des hydrocarbures. Il s’agit de l’Agence nationale de contrôle et de régulation des activités des hydrocarbures (ARH) et l’Agence nationale pour la revalorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft). L’ARH intervient dans différents domaines tels l’intégrité des ouvrages hydrocarbures, la régulation du marché national des produits pétroliers, le suivi de l’activité transport par canalisation des hydrocarbures à travers l’octroi de concessions. De son côté, l’Alnaft est chargée de la promotion du domaine minier d’hydrocarbures. À ce titre, la revue indique que l’Alnaft a approuvé, depuis son installation, 194 plans de développement. Dans le secteur de l’électricité et de la distribution du gaz, la nouvelle loi a permis de créer la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg). Les textes régissant cette agence lui permettent d’intervenir dans la régulation des tarifs et la rémunération des activités de transport, de distribution et de commercialisation. La Creg a également la charge d’assurer l’équilibre de l’offre et de la demande en électricité. Enfin, l’agence a été chargée de l’élaboration de la réglementation pour les énergies renouvelables. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER