Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

Laboratoire de développement de la construction (Lafarge)

Pierre angulaire du dispositif Innovation

©D. R.

Ce pôle de recherche est le premier du genre en Afrique.

Le groupe Lafarge a mis en place en 2013 son laboratoire de développement de la construction en Algérie. Ce pôle de recherche, premier du genre en Afrique, est conçu comme une plate-forme centralisant le développement de toutes les innovations du groupe Lafarge pour l'Algérie. Le groupe, qui ambitionne d’être beaucoup plus un fournisseur de solutions qu’un fournisseur de produit, se devait d’avoir cette structure dédiée essentiellement à la R&D. Situé à Rouiba (Est d'Alger), le laboratoire est intégré au réseau Lafarge de recherche et développement dans le monde. Il est constitué d'une équipe pluridisciplinaire d'ingénieurs, architectes et techniciens tous issus du secteur de la construction et du monde universitaire algérien. Ce laboratoire d’Alger forme, avec le Centre de recherche principal de Lafarge, basé en France dans la région de Lyon, et les deux autres laboratoires (Chine, Inde), le réseau international de R&D de Lafarge et permettent une approche davantage axée local, répondant ainsi au mieux aux besoins spécifiques de chacun des marchés. Au même titre que les autres laboratoires, celui d’Alger renforce les compétences du groupe en Algérie en termes de conception de solutions adaptées au contexte local. Il permet également d’introduire les nouvelles technologies de construction intelligentes et pertinentes pour mieux répondre aux besoins du marché algérien, favorisant ainsi l'innovation, la qualité et la construction durable.
Le laboratoire se fixe comme mission de faire, en premier, de la veille technologique. C’est-à-dire, comparer et évaluer la performance des systèmes existants et des nouvelles technologies disponibles sur le marché algérien de la construction pour les comprendre et pour définir les besoins d’optimisation. Ensuite, l’expérimentation qui consiste à éprouver, en interne dans un premier temps puis via des chantiers pilotes, les matériaux innovants, les nouveaux produits et systèmes constructifs répondant au plus près aux besoins identifiés sur le marché. Il s’agit aussi pour le laboratoire de confirmer que les nouveaux produits et systèmes constructifs développés au laboratoire répondent aux exigences normatives, aux attentes des utilisateurs sur les chantiers, et ce pour le plus grand nombre de projets. Enfin, il s’agit de créer de la valeur pour l’industrie algérienne du bâtiment et de l’infrastructure avec de nouveau matériaux, produits et systèmes, en favorisant l’appropriation par le marché de ces nouvelles technologies et en assurant les formations nécessaires garantissant la qualité des constructions. En plus de la mise au point des futurs produits, systèmes et solutions pour les besoins de la construction, le laboratoire participe dans la formation des intervenants de la construction pour mettre en application ces nouvelles technologies. C'est dans cette optique qu'a été développée la collaboration avec le monde académique algérien en travaillant étroitement avec les instituts, écoles et universités en Algérie. Le groupe est, par exemple, engagé dans un partenariat avec l’Universités des sciences et de la technologie Houari-Boumediene (USTHB) d'Alger. Depuis quatre années, le groupe a créé un master professionnel du génie des matériaux en partenariat avec l’université d’Oran (USTO). Le groupe soutient la recherche à travers la fourniture des échantillons et la mise en place de plans d'essais pour les chercheurs.

S. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER