Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Économie / Entreprise et marchés

ISCompany

Une plateforme de troc entre entreprises

©D. R.

Cette société est spécialisée dans les services financiers aux entreprises.

Le contexte économique difficile fait que les entreprises ont moins de visibilité sur leurs ventes et ont de nouveaux besoins ou projets d’investissement pour avancer et innover. Face à cette équation, l’échange peut leur permettre de sortir de l’immobilisme en trouvant des solutions avantageuses, voire de nouveaux marchés. C’est de là qu’est né le concept de bartering, désignant l'échange de marchandises entre entreprises.
Le concept est apparu aux États-Unis dans les années 1930 et ne concernait que le financement d'émissions radio ou télé, contre de l'espace publicitaire. Au fil des années, le barter a évolué et reprend à présent l'idée du troc entre les entreprises. Depuis février dernier, ce concept de troc entre entreprises a fait son apparition dans notre pays grâce à Intelligent Services Company (ISCompany). Cette agence de bartering et cabinet d’affaires, spécialisé dans les services financiers aux entreprises, s’impose donc comme le premier courtier modérateur des échanges de biens et de services non monétisés entre professionnels en Algérie.
Elle a mis en place une plateforme online permettant des trocs de biens ou de services entre entreprises sans miner leurs trésoreries. En termes plus clairs, ISCompany propose une bourse aux échanges, qui permet la mise en relation de professionnels souhaitant procéder à l'échange de leurs biens, produits ou prestations contre d’autres. Cet échange ne passe pas par une transaction monétaire classique en numéraire (ni en espèces ni par chèque) et donc ne sollicite pas des mouvements de trésorerie, car les actifs d'une entreprise deviennent son mode de paiement. ISCompany est l’interlocuteur unique qui garantit la traçabilité des échanges à chaque phase de l’opération : prise de contact, contrat d'échange, facturation, vérification des livraisons, suivi, conseil administratif, juridique et comptable. Comment ça marche ? Le concept de base est d'utiliser son cœur de métier pour financer ses projets en ménageant sa trésorerie ; dans la mesure où chaque acte d’échange peut se substituer à un achat, voire à un investissement. C’est-à-dire d’échanger les produits, stocks dormants, prestations dévalorisées, machines inutilisées ou main-d’œuvre en sous-charge, contre du mobilier de bureau, une campagne de publicité, des solutions de transport, du conseil juridique, un site internet ou tout autre produit ou service dont aurait besoin l’entreprise et proposé par les autres membres du réseau Iscomarket. Les entreprises peuvent ainsi utiliser leurs produits, leurs biens, leur activité et prestations comme mode de paiement.
Ce financement alternatif introduit en Algérie par le cabinet d'affaires Intelligent Services Company est très efficace, car il permet aux membres d'accéder à un réseau collaboratif et de trouver efficacement des fournisseurs, des prestataires et des clients, le tout en limitant les sorties de trésorerie et en développant leur entreprise. Sur le plan juridique, comptable et fiscal, les échanges inter-entreprises sont considérés comme des ventes de biens et de services “compensées” par un achat de valeur équivalente et qui ne génèrent donc pas de mouvement de trésorerie. Toutes les règles commerciales et toutes les obligations s’imposant à l’entreprise (responsabilité des produits défectueux, respect du code du travail, du code civil, du code du commerce, etc.) et s’appliquent aux échanges comme au reste de son activité.

S. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER