Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Entretien

Intempéries à l’est du pays

2 m de neige, des routes coupées et des écoliers livrés au froid

À Sétif, de même qu’à Batna et Bordj Bou-Arréridj, l’hiver fait des siennes comme il l’a rarement fait ces dernières années. Les habitants de la région essaient d’y faire face avec les moyens du bord tandis que l’administration locale se révèle encore non préparée à pareille situation.

La wilaya de Sétif s’est parée, hier, d’un manteau blanc. En effet, selon les services de météo de l’aéroport du 8-Mai-1945 de Sétif, l’épaisseur de la neige a atteint plus de 30 centimètres au niveau du col de Takouka et entre 15 à 30 centimètres au niveau de Takarkart, Megres, Tachouda et les Babors. À Sétif-Ville,  l’épaisseur de la neige n’a pas, selon les mêmes services de la météo, dépassé les 10 centimètres.
Par ailleurs, selon les services de la Gendarmerie nationale, plusieurs axes routiers ont été coupés à la circulation dans la matinée d’hier. Sur d’autres axes, la circulation a été très difficile. Il s’agit surtout des routes du nord de la wilaya à l’instar du chemin de wilaya numéro 45 reliant Bouandas à Béni Mohli, la RN76 reliant Guenzet à Hammam Guergour et le chemin de wilaya numéro 4 reliant Béni Chébana à Béni Mohli.
La circulation sur la RN5, reliant l’est du pays au Centre et à l’Ouest, notamment au niveau d’El-Bez à la sortie ouest de la ville de Sétif, la circulation automobile a été très difficile. Même constat est fait sur la RN75 reliant Sétif à Béjaïa.
Avertis par un bulletin météo spécial, les services de la direction des travaux publics de Sétif ont, la veille des intempéries, réquisitionné, en plus du personnel, plus de 100 engins et 11 chasse-neige pour ouvrir les axes routiers importants à la circulation automobile. Les responsables de la commune de Djemila ont, eux aussi, pris leurs dispositions en approvisionnant les écoles primaires en fuel afin de permettre aux potaches de suivre les cours dans de bonnes conditions. Les camions des communes de la daïra de Djemila ont été réquisitionnés pour le transport des bonbonnes de gaz butane, utilisées pour le chauffage domestique, afin de faire face aux pénuries. Au moment où nous mettons sous presse, les pluies qui s’abattaient sur la région depuis la matinée sont devenues torrentielles comme le prévoyait un bulletin météo spécial. La quantité prévue est estimée à 50 m.
Dans la région de Batna, de considérables précipitations de neige ont été enregistrées durant la journée d’hier, surtout sur les hauteurs qui dépassent les 1 000 mètres d’altitudes. La neige a atteint les 2 mètres sur les pics des Aurès, notamment dans les communes d’Inoughissen et de Tighanimine. En plus de la neige, de la pluie et du froid, le verglas est omniprésent sur les routes de la wilaya causant des accidents de plus en plus graves. Lundi passé, trois accidents ont
été enregistrés par la gendarmerie sur des routes nationales causant trois victimes, toutes grièvement blessées.
Pour rester dans le bilan de la gendarmerie de Batna, durant la première moitié de la journée d’hier, quatre routes nationales étaient fermées à la circulation. La RN86, reliant les communes de Djarma, Merouana et Rass-Layoun au nord de la ville chef-lieu, a été qualifiée de difficilement accessible surtout au niveau du lieudit El-Ach. Même chose pour la RN 77, reliant Batna à Sétif via Merouana, fermée à la circulation au niveau du village de Nafla. Au sud de la wilaya, la route nationale numéro 78, qui va jusqu'à la wilaya de Biskra, a été bloquée au niveau du village de Théniat-Rssas, commune de Thniat-El-Abed. D’autres chemins de wilaya ont connu le même sort, en particulier le CW 54. Durant toute la journée, les brigades de la Gendarmerie nationale et les services des travaux publics, au niveau des régions touchées, continuaient d’intervenir pour l’ouverture des routes et le rétablissement de la circulation.  C’est dans ce contexte que la situation des écoliers dans les zones enclavées est jugée grave. Dans la quasi-totalité des communes de la wilaya touchées par les intempéries, des écoliers sont obligés de marcher des kilomètres dans la boue et sur la neige avant d’arriver à leurs classes les mains et les pieds gelés à cause du froid et du manque d’habits adéquats.
“Nos enfants prennent un bain froid avant de rejoindre leurs classes”, ironise un père de famille. Le transport scolaire se fait rare et, comme pour compliquer la situation davantage, le blocage des routes a créé une pénurie en gaz butane et en mazout. Du coup, le chauffage dans les classes qui en sont équipées ne fonctionne plus. Enfin, dans la région de Bordj Bou-Arréridj, plusieurs villages et hameaux étaient coupés du monde après de très fortes chutes de neige. Les habitants ne pouvaient sortir de chez eux qu’en circulant à pied. Les routes d'accès sont restées fermées en raison de manque de chasse-neige. Ces chutes importantes de neige sont à l’origine de la baisse de la température que connaît le pays. Hier, la température minimale variait entre 1 et 3 degrés.
En raison de ces importantes précipitations de pluies et de neige, plusieurs routes sont devenues impraticables. La circulation a été sensiblement perturbée hier.
Plusieurs axes routiers sont coupés à la circulation à cause des chutes de neige. Il s’agit de la RN76, reliant Zemourah à Bordj Bou- Arréridj, la RN 106, reliant Theniet Nasser et Bordj Bou Arréridj, CW44 reliant Djaâfra à Theniert Enasser, RN103, reliant Khellil à Bouguaâ, CW 42 Bordj Ghedir à Taguellit et plusieurs autres routes et chemins.

C. B./ F. S. / L. F.