Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Protection des plantes sahariennes

668 espèces végétales et 34 forestières recensées

 En marge de la clôture du programme annuel des Nations unies sur la protection des plantes sahariennes, une journée d’étude sur “la protection et la valorisation des plantes en zones arides et désertiques”, tenue le 20 février à Adrar, a donné lieu à de nombreuses recommandations. Avant cela, les conférenciers ont passé en revue les vertus productives, sanitaires et nutritives de plusieurs espèces dont certaines sont menacées de disparition. Notons que le programme des Nations unies vise l’inventaire des espèces faunistiques thérapeutiques et les conditions de conservation des semences pour peupler les jardins botaniques dans la région d’Adrar.
Le président de la Forem (Fondation nationale pour la promotion de la santé et du développement de la recherche), Mustapha Khiati, a signalé qu’une publication en cours d’élaboration s’attache à recenser toutes les espèces avec leurs différentes caractéristiques. Nacéra Salmi, de l’INRF (Institut national de recherche forestière) d’Alger, répertorie plus de 668 espèces végétales. Enfin, le conservateur des forêts de la wilaya d’Adrar, Mounir Demdoum, indique que parmi les 34 espèces forestières existantes (Grand Sud), certaines sont dotées d’une haute valeur économique. Il a cité le lancement de plantation d’arganiers dans la wilaya de Tindouf.


R. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER