Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Production d’huile d’olive

Alerte à la bactérie tueuse en Espagne

L’Espagne fait face, à son tour, à la prolifération de la bactérie tueuse des oliviers. Le pays est le premier producteur mondial d’huile d’olive, il est aussi le premier exportateur. Cette bactérie qui pénètre dans la sève et dessèche les arbres de l’intérieur, a décimé des dizaines de milliers d’oliviers en Italie depuis 2013, avant d’être détectée aussi en France. Cette bactérie au nom scientifique “Xylella Fastidiosa” dont le foyer est détecté dans une pépinière en novembre 2016, aux îles Baléares, fait l’objet de sévères mesures pour son confinement et son éradication. Le ministère espagnol de l’Agriculture et de la Pêche, de l’Alimentation et de l’Environnement a décrété l’interdiction de sortie du territoire des îles de tous les végétaux destinés à la plantation, à l’exception des semences. Selon le journal Le Monde, “le dernier bilan de l’épidémie, annoncé mardi 7 février par le gouvernement des Baléares, rend la mesure de quarantaine plus indispensable que jamais : sur les 565 échantillons prélevés durant les trois mois suivant le premier cas, pour vérifier l’étendue de l’épidémie, 105 cas de Xylella ont été recensés”. Le territoire espagnol compte plus de 300 millions d’oliviers sur une superficie estimée à 25% de la surface d’oliviers cultivés dans le monde. Elle compte pour  60% de la production d’huile d’olive de l’Union européenne et pour 45% de la production mondiale. Question : le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la pêche a-t-il pris des mesures à son tour ?


R. S.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER