Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Environnement

Echos

©D. R.

Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat : Le Sud-Coréen Hoesung Lee élu président
À la veille de la Conférence de Paris sur le climat (CoP21), le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a élu, le 6 octobre à Dubrovnik, en Croatie, où a eu lieu la 42e session de l’organisation onusienne, Hoesung Lee de la République de Corée comme nouveau président. Il a recueilli au second tour du scrutin 78 votes contre 56 pour le Belge Jean-Pascale van Ypersele. Dans la course à cette présidence du Giec, il y avait 6 candidats avec Ogunlade Davidson (Sierra Leone), Chris Field (États-Unis), Nebojsa Nakicenovic (parrainage de l’Autriche et du Monténégro) et Thomas Stocker (Suisse). Lors de l’allocution de remerciements à ses pairs du Giec, le nouveau président a notamment déclaré : “La prochaine étape de notre travail consiste à approfondir notre compréhension des impacts régionaux, particulièrement dans les pays en voie de développement, d’améliorer la communication, en direction du grand public, des résultats des recherches sur le climat.” “Par-dessus tout, on doit fournir plus d’informations sur les alternatives existantes pour faire face et s’adapter aux changements climatiques”, ajouta-t-il.

R. S.


Développement des énergies solaires : Évaluation du programme Sahara Solar Breeder
Le programme algéro-japonais de développement des énergies solaires SSB (Sahara solar breeder - réalisation de fermes solaires au Sahara) comprend une phase initiale Sahara Solar Energy Research Center (SSERC), coordonnée par l'université de Tokyo (TU) et l'université des sciences et technologies d'Oran (USTO). Il s’étale sur cinq ans (2011- 2015) avec une enveloppe de 5 millions de dollars grâce à un financement japonais. La prochaine étape est la promotion du passage de la recherche universitaire (SSERC) à une réalité industrielle et économique qui “serait bénéfique pour les pays africains” (ssb-foundation.com). Il comprend aussi une étude de faisabilité portant sur l’acheminement de l’énergie électrique à partir des régions du sud du pays vers les villes du Nord en vue de son exploitation par des entités consommatrices comme les stations de dessalement de l’eau de mer. L’évaluation globale de ce programme s’est faite le 29 septembre dernier à Tipasa, au siège de l’Unité de développement des équipements solaires (Udes), dans le cadre de la 5e session du comité de coordination présidé par l’université des sciences et de la technologie d’Oran Mohamed-Boudiaf (USTO-MB) et deux agences japonaises pour la coopération internationale (Jica) et le développement scientifique et technologique (JSTA). L’université Tahar-Moulay de Saïda (UTMS) et l’Unité de recherche en énergies renouvelables en milieu saharien d’Adrar (Urer/MS) sont également membres de ce programme. Nous reviendrons sur les conclusions de cette rencontre.

R. S.


Sixième édition du Salon des énergies renouvelables et des énergies propres (ERA’2015)  : Le recyclage et l’économie de l’eau au programme
La sixième édition du Salon des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable Era 2015 se tiendra les 26, 27 et 28 octobre 2015 au centre des conventions d’Oran. Cette édition verra la participation de la GIZ (coopération allemande), Mesia (Middle East Solar Industry) et SoMed (le réseau solaire méditerranéen). Le Salon est ouvert sur les autres activités liées au développement durable, comme le traitement des déchets, la valorisation énergétique, le recyclage, l’économie de l’eau et la préservation des ressources.

R. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER