Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Plainte pour écocide

La multinationale Monsanto sévèrement condamnée

Monsanto Company ou Monsanto est une entreprise américaine spécialisée dans les biotechnologies agricoles. Dans les années 1940, Monsanto était un producteur majeur de plastiques comme le polystyrène et des fibres synthétiques. Elle a aussi produit des PCB et l'agent orange qui est le surnom donné à l'un des herbicides le plus employés par l'armée des États-Unis lors de la guerre du Vietnam entre 1961 et 1971. Le produit était répandu principalement par avion au-dessus des forêts vietnamiennes ou sur des cultures vivrières dans le cadre de l'Opération Ranch Hand, de l'aspartame qui a un pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du saccharose et qui est utilisé dans l’industrie agroalimentaire ; des études le classent comme un agent de l’obésité. La firme a aussi produit d’autres composés qui ont été massivement utilisés comme l'hormone bovine de croissance recombinée, injectée aux vaches pour la production de lait.
Le tribunal Monsanto est une mobilisation internationale de la société civile pour juger Monsanto pour violations des droits humains, pour crimes contre l’humanité et pour écocide. D’éminents juges, après avoir entendu des témoignages de victimes, ont livré un avis consultatif suivant les procédures de la Cour internationale de justice le 18 avril 2017. C’est un exercice inédit dans la mesure où il s’agit de juger une multinationale de l’agrochimie pour l'ensemble de son activité, en vertu du droit international. Et le verdict est à la mesure de la mobilisation des associations écologiques et de l’indignation de sociétés civiles. Le tribunal dans ses conclusions a estimé qu’il y a “atteinte au droit à un environnement sain, à l’alimentation, à la santé, à la liberté de recherche, crime d’écocide…” Le site d’économie responsable Novethic qui détaille la sentence rapporte que Monsanto “s’est engagé dans des pratiques qui ont eu un impact négatif sur le droit à un environnement sain”. Le greffier Marcos Orellana “rappelle l’impact du glyphosate, principal composant du désherbant Roundup, mais aussi des OGM tolérants au glyphosate, sur les sols, les plantes, la biodiversité, les organismes aquatiques ou les peuples autochtones”. Sur la question du droit à l’alimentation, le tribunal conclut à une “atteinte de la souveraineté alimentaire”, soulignant le “marketing agressif sur les OGM qui oblige les agriculteurs à racheter de nouvelles semences chaque année”. Les témoignages décrivent une situation qui rend responsable Monsanto d’atteinte au droit à la santé. Sur le dossier des PCB, Monsanto a été condamné en 2002 pour avoir déversé des déchets contaminés par ces composants très toxiques dans les cours d’eau d’une ville américaine. Et ce alors même qu’il avait connaissance depuis 1937 des effets néfastes sur la santé mais qu’il a cherché à dissimuler. “La conduite de Monsanto est entièrement non compatible avec la liberté de recherche scientifique, elle-même liée à la liberté d’expression et au droit à l’information. Une telle atteinte est aggravée, étant donné les risques sanitaires et environnementaux des produits Monsanto.” Le tribunal consultatif du tribunal Monsanto invoque aussi le crime de l’écocide (non reconnu dans le droit international), notamment le déversement de l’agent orange sur les forêts vietnamiennes.

R. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER