Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Énergies renouvelables

L’Algérie s’est lancée dans le créneau dès les années 1980, selon le PDG de Sonelgaz

 Le Président-directeur général du groupe Sonelgaz, M. Mustapha Guitouni, ne semble pas être un adepte du langage direct et rationnel de son prédécesseur, Noureddine Bouterfa. En effet, l’actuel titulaire du portefeuille de l’Énergie a marqué son passage à la direction de la Sonelgaz par des prises de position pas toujours en phase avec les chiffres fantaisistes et le discours lénifiant du gouvernement sur la démarche de la promotion des énergies renouvelables. Avec d’autres acteurs qui n’émargent pas au budget de l’État, il a sans doute à son actif une part dans les changements salutaires dans l’approche de cette problématique, en termes de financements, de la confection des cahiers des charges, du choix des technologies et de la maîtrise des objectifs. Pour sa part, Mustapha Guitouni, lors de sa dernière visite à Mostaganem, est plutôt enclin à assumer toute la démarche de la politique énergétique des pouvoirs publics. Il a d’abord exclu toute augmentation du prix de l’électricité et du gaz (un paramètre qui échappe logiquement à sa sphère de décision) au lieu d’insister sur le recouvrement des compensations que la Sonelgaz a le droit de réclamer à l’État en contrepartie d’une facturation (administrative) en dessous des coûts de revient. L’opinion publique est en effet intéressée par les métiers du groupe d’autant que, jusque-là, Sonelgaz a plutôt des problèmes dans la distribution, c'est-à-dire qu’elle produit à des coûts compétitifs. En abordant les énergies renouvelables, il est resté sur des généralités comme “un programme est en cours d’élaboration à l’échelle nationale visant la production de 4 000 mégawatts d’électricité à partir des énergies renouvelables (solaire et éolienne)”. Cette “ré-annonce”, en plus du fait qu’elle n’inclut aucune échéance, n’a rien de spécifique au groupe public, “le ministère de l’Énergie élabore actuellement le cahier des charges de ce projet” tout en ajoutant que “ce document sera finalisé à la fin du mois de décembre ou au début de l’année 2017.” Il conclut son exposé sur le programme des énergies renouvelables par : “L’Algérie s’est lancée dans le créneau des énergies renouvelables dès les années 1980.” Il y a assurément meilleure réponse aux interrogations sur la cohérence et la faisabilité du programme des énergies renouvelables dont la concrétisation est vitale pour notre pays.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER