Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Assises nationales sur l’aménagement du territoire horizon 2030

Les slogans à l’honneur

Les Assises nationales sur l’aménagement du territoire se sont tenues le lundi et le mardi (14 et 15 décembre) à Alger pour “actualiser et mettre à jour le plan national d’aménagement du territoire pour l’horizon 2030”. Il est question “d’examiner les moyens de construire une économie nationale diversifiée hors hydrocarbures”. Plus de 1200 acteurs du secteur se sont retrouvés au Palais des nations (Club des Pins) pour, selon le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Amar Ghoul, “régler la boussole de l’économie nationale ainsi que celles du foncier, de l’investissement et du découpage administratif”. Il explique que cette rencontre est motivée par le souci de gérer dorénavant le territoire en fonction de paramètres purement économiques qui prennent en ligne de compte la rentabilité et les spécificités de chaque région et non pas de manière administrative qui parfois n’obéit à aucune considération et pertinence économiques.
Pour rappel, le Schéma national d’aménagement du territoire (SNAT), élaboré en 2010, prévoit une révision tous les cinq ans des politiques autour des quatre lignes adoptées, à savoir la durabilité des ressources, le rééquilibrage du territoire, l’attractivité et la compétitivité des territoires, l’équité sociale et territoriale. On note l’absence du Premier ministre et d’une partie importante du staff gouvernemental en charge des dossiers économiques. La conjoncture financière et les incertitudes qu’elle fait peser sur la situation politique et économique du pays ne sont pas de nature à appréhender des questions de fond et de long terme. Les annonces antérieures du ministre de tutelle, Amar Ghoul, comme “l’Algérie va construire 500 000 lits dans le secteur du tourisme dans les cinq prochaines années (100 000 par an)” alors que le pays a eu toutes les peines du monde pour arriver à 200 000 depuis l’indépendance, discréditent aux yeux de beaucoup ce rendez-vous.
Vue l’importance du sujet qui est cœur du développement durable nous reviendrons plus longuement sur cette question


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER