Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Une Pétition internationale est lancée

Objectif : mettre l’océan au cœur de la COP 21

 La plateforme Océan & Climat qui regroupe des ONG et des chercheurs de la commission océanographique de l’Unesco vient de lancer une pétition (ocean-change.org) pour mobiliser les États en vue de la COP 21 de Paris. “L’océan nous fait rêver. Il est à l’origine de toute la vie sur notre planète, celle de nos parents, de nos enfants. Il n’y pas si longtemps, nous avons découvert que l’océan est notre ‘’poumon bleu’’. C’est lui qui fabrique la moitié de notre oxygène et c’est donc grâce à lui que nous respirons partout sur Terre”, écrivent les auteurs de cet appel. Le niveau des océans monte d’environ 2,5 à 3 mm par an depuis 1993 (date du début des mesures satellites). Les raisons sont nombreuses, mais le réchauffement climatique semble jouer un rôle important. En effet, ce réchauffement provoque la dilatation de l’eau (l’océan lui-même) et une fonte importante de glace. Dans ces deux causes, c’est la première qui joue un rôle prépondérant. En langage scientifique, c’est l'expansion thermique (chaleur dans ce cas) des océans qui est responsable de l'élévation du niveau de la mer. Un autre problème est non des moindres est l’acidification des océans sous l’effet de l’augmentation des émissions de CO2, l’impact est direct sur les écosystèmes marins et la disparition de coraux.
Sur un autre plan, l’ONG Green Cross a rendu publique une déclaration intitulée “Déclaration de Paris” pour alerter sur les dangers qui pèsent sur les mers assortie de propositions parmi lesquelles : considérer l’espace marin comme un espace foncier, instaurer une fiscalité verte, créer des filières de valorisation des déchets…en tout 18 propositions faites à la COP 21.
Enfin, les enjeux économiques sont énormes. Selon le WWF, l’organisation mondiale de la protection de la nature, la valeur économique du patrimoine océanique est estimée à 24 000 milliards de dollars. Ainsi le produit marin brut (PMB) se classerait, si on compare aux pays parmi les sept les plus riches dans le monde, juste après le Royaume-Uni et avant le Brésil. Des arguments pour convaincre les négociateurs d’un accord international sur le climat, espèrent les militants écologistes.
L’appel est conclu par : “Et c'est parce que je ne comprends pas que l'océan ait été trop longtemps oublié que je souhaite me mobiliser aujourd'hui avec vous pour lui donner une voix lors de la conférence cruciale de la COP 21.”

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER