Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Négociations à la CoP 21

TISA perturbe le climat

 Alors que les chefs d'État s'apprêtent à signer un accord international à Paris contre le réchauffement climatique, leurs négociateurs se retrouvent à Genève pour élaborer secrètement un nouvel accord commercial qui permettra d'étendre l'exploration des énergies fossiles et causera encore plus de dommages pour le climat.  TISA pour “Trade In Services Agreement” est  l’acronyme anglais d’un projet d’accord sur le commerce des services (wikileaks.org/tisa). En plein travaux de la conférence internationale sur le climat, la presse internationale révèle que les négociations secrètes pour une plus grande déréglementation (environnementale et sociale) dans le secteur de l’énergie, des transports et des télécommunications se poursuivent à Genève. Pour rappel, ces pourparlers tenus secrets ont été révélés au grand jour, en  juin 2014, par WikiLeaks.  Ils réunissaient vingt-trois pays, membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC),  pilotés par  les États-Unis, l’Union européenne, l’Australie et le Canada.
Dans une enquête commune rendue publique ce 3 décembre 2015, les médias (Médiapart pour la presse française) révèlent de nouveaux textes de l'accord sur le commerce des services. Pour les militants écologistes cet accord révèle, encore une fois, que le monde de la finance tente de faire adopter de nouvelles dispositions qui visent à rendre caduc un accord à la CoP21.


R. S.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER