Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Aménagement de la capitale

Un nouveau PDAU pour une ville polycentrique

Après sa présentation aux maires de la capitale au mois de mai 2016, le nouveau plan d’aménagement et d’urbanisme pour la ville d’Alger est prêt. Selon l’APS, le décret exécutif vient d’être signé par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Les concepteurs ont l’ambition de “livrer” une ville polycentrique avec de nouveaux centres urbains structurants à l’horizon 2035 à la place d’un espace présentement hyper-centralisé et saturé. Au plan pratique, la  première phase a déjà débuté en 2007 pour s’étaler à 2020 avec les opérations d'embellissement puis de 2020 à 2025, le schéma prévoit l'aménagement de la baie et les nouveaux pôles (centres urbains) ensuite entre 2025 et 2030, il s’agira de  la requalification de la périphérie (cohérence et l'équilibre urbain entre les 57 communes de la wilaya d'Alger). Apres 2030, c’est la consolidation.
Ce PDAU comporte  82 projets structurants parmi lesquels “la protection de la zone humide de Réghaia, l’aménagement du parc de Baïnem, l’aménagement des berges d’El-Harrach, la  création de la ville de Sidi Abdallah, les terrasses du port, le grand aquarium d’Alger, la réhabilitation du centre historique et de la Casbah, la création de nouveaux pôles d’habitat intégrés, des écoles professionnelles, des piscines, l’aménagement d’oued El-Harrach et la promenade des Sablettes, le relogement des habitants des bidonvilles et l’éradication de ces habitations précaires...” En tout,  39 026 hectares d'assiettes foncières dans la capitale seront classés en zones urbaines, c’est 52% du total des 77 160 hectares concernés par le plan pour créer un équilibre avec les espaces non urbanisables.


R. S.

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER