Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Environnement

Importation de déchets italiens par le Maroc

Une opération malvenue à la veille de la CoP22

 Le site de presse marocain Hespress a mis en ligne une information puisée dans la presse italienne et selon laquelle 2500 t de déchets en provenance de Campanie (Naples) seraient en route vers le port de Jorf Lasfar, près d’El-Jadida, dans l’ouest du royaume. Il n’en fallait pas plus pour que tous les médias s’en emparent et obligent la ministère de l’Environnement à publier un communiqué dans lequel il explique que “cette importation est conforme à la loi et se fait en collaboration avec l’Association professionnelle des cimentiers [APC] en vertu d’une convention qui fixe les mesures et conditions d’importation de ce type de déchets et leur utilisation comme combustibles dérivés dans les fours des cimenteries équipées de filtres et d’appareils de mesure des émissions atmosphériques”. C’était le 1er juillet dernier. Il s’agit de déchets RDF (Refuse Deliverd Fuel) en principe composés de plastiques et de pneumatiques (non dangereux) et utilisés dans la co-incinération (cimenteries). Problème. La mobilisation de la société civile pour la CoP22 a servi de levier pour la contestation sous le slogan “le Maroc n’est pas une poubelle !”, allant même pour rappeler que l’Italie avait été l’objet d’un scandale en 2013 avec la découverte de la mise en place d’un réseau d’éparpillement illégal de déchets en Campanie, précisément par la mafia locale. La polémique enfle, et la ministre de l’Environnement Hakima El-Haité annonce dans la précipitation que “la décision d’importer ces déchets italiens n’a pas encore été prise. Deux autres analyses capitales devraient être effectuées sur ces 2500 t de déchets de type RDF”. Tout le contraire d’un précédent communiqué où il est affirmé que “le ministère de l’Environnement a signé un contrat d’importation de déchets italiens, principalement issus de Campanie, sur une période de trois ans et dont la quantité totale s’élève à 5 millions de tonnes”.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER