Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

#EspacesLibres / Actualités

#EspacesLibres

Les étudiants de l’Ecole Nationale Polytechnique adoptent le tri sélectif

©D.R.

Le tri sélectif est un projet d’une importance capitale en Algérie. En effet, chaque année, des tonnes de déchets sont incinérés alors que le tiers pourrait être recyclé ! C’est pourquoi 108 unités de tri sélectif et 4 sites de recyclage ont été aménagés aux quatre coins de la capitale. Il y a donc eu, d’après Mr. BOUTELDJA, directeur des études et du développement à « Extranet », une augmentation de 4.45% de déchets ménagers collectés en 2017 par rapport à l’année 2016.

Conscients des enjeux cruciaux de cette initiative, particulièrement en période de crise, les étudiants de l’Ecole Nationale Polytechnique ont décidé de montrer l’exemple en leur qualité d’élèves ingénieurs, élites de la nation, en intégrant le tri sélectif au sein de leur école. Ce projet constitue la fierté de ses porteurs, membres du Club d’Activités Polyvalentes, qui travaillent ardemment afin de sensibiliser l’ensemble des polytechniciens et de les responsabiliser vis-à-vis de leur devoir en tant que citoyens du monde.

Le pionnier du tri des déchets au sein de l’ENP s’appelle Raouf ANOU, étudiant en 3ème année Génie Industriel et CAPiste très actif tout au long de son cursus universitaire. "L’idée initiale du tri m’était venue lors de mon deuxième Clean day", dit-il. Clean day étant un événement annuel organisé par le CAP lors duquel les étudiants se portent volontaires afin de nettoyer leur école. Dans un premier temps, une petite équipe de CAPistes se mit en place afin de concrétiser cette idée grandiose, mais face aux difficultés rencontrées, celle-ci ne fit que s’agrandir.

L’une des étapes clés du projet fut le salon du recyclage où Raouf ANOU accompagné de Khalil GUEROUI ainsi que d’Anis LADJADJ, élèves ingénieurs en électrotechnique et en génie minier respectivement, se sont adressés aux parties prenantes de ce secteur en Algérie, notamment l’Agence Nationale des Déchets ainsi que quelques entreprises.

L’engagement des futurs ingénieurs algériens envers les problèmes environnementaux de demain ainsi que leur volonté inébranlable d’apporter des solutions durables et efficaces leur ont permis, et leur permettent encore, de faire mûrir ce projet avec les moyens mis à leur disposition par le secrétaire général de l’école.
En effet, l’idée initiale était de faire un grand coup dès le départ, mais face au manque de sponsors, les étudiants, avec à leur tête Khaled REZGUI, étudiant en 1ère année Génie Industriel et chef de projet actuel, se sont tournés vers une mise en place incrémentale qui ne cesse d’être étudiée et améliorée avec les moyens du bord !

Le principe du tri sélectif est de respecter un code couleurs indiquant l’emplacement de chaque déchet suivant sa nature et des dispositifs consistant en des poubelles de couleurs différentes ont été disposés au sein de l’école.

A l’issue de ce tri, les déchets seront traités par des entreprises spécialisées, permettant ainsi aux ordures d’avoir une nouvelle vie tout en respectant l’environnement.

Nassila OUSSEDIK

Partenariat Réd-DIG-"Liberté" (#RDL)/CAP (EN Polytechnique)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER