Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

#EspacesLibres / Actualités

#EspacesLibres

Petite par la taille mais grande par les ambitions

A l’automne 2013 le paysage médiatique algérien  c’est enrichit d’un nouveau venu. Ce dernier a pris une forme peu habituel, car c’était une radio, mais qui diffusée uniquement sur le web. Cette dernière a pris le nom de Radio M en référence au site d’actualité économique dont elle dépendait en l’occurrence Maghreb émergent.

Dès ses débuts, la jeune radio faisait déjà parler d’elle à travers la qualité des intervenants, qui défilés une fois par semaine dans un talk-économique «l’invité du direct » présenté par Ihsen  el kadi et Hassen Haddouche. De grands chefs d’entreprises tels que Issad Rebrab ou Slim othmani, des hommes politiques prestigieux, comme Ahmed Benbitour ou encore Abedelmajid Attar ont fait les beaux jours de la jeune radio, qui par l’aura des invités, c’est vu propulser très vite au centre du cercle médiatique. Avec les élections présidentielles qui se profilaient en 2014, une nouvelle émission a vu le jour, dénommé CPP  (le café presse présidentiel)  ou un petit nombre de journalistes revisitaient l’actualité politique sous fond d’élection présidentielle mouvementée. En parallèle l’invité du direct continuait son bout de chemin en recevant des candidats à la présidentiel ou encore des opposants politiques tel qu’Amira Bouraoui.

Apres l’élection présidentielle le CPP  a changé pour devenir le « café presse politique », mais le grand évènement qui  a fait connaitre la jeune radio, c’est les déclarations de l’ancien général Benhadid sur le frère de président de la république, Saïd Bouteflika  qui lui en valut la prison. Par ce tragique évènement Radio M a prouvé qu’elle accordait une très grande liberté de parole à ses invités et c’est cela qui lui a valu la reconnaissance du public, dans un champ audio-visuel encore fermé

Aujourd’hui Radio M a son propre site internet, elle émet  24h/24, elle est gérée par une équipe de 15 personne, Radio M a un nombre un important de programme en plus de café presse animé par Khaled Drarni, l’entretien, l’invité du direct, Doing DZ (une émission sur les jeunes entrepreneurs), des flashes d’informations, un JT économique, un HIT parade sur la musique maghrébine, en plus de tout cela, elle compte lancer un magazine culturelle et un autre sportive.

Il est vrai que Radio M a trouvé son public avec près de 10 000 auditeurs quotidiennement et a gagné la confiance de son public par sa liberté de ton, mais la consécration serait le lancement d’une véritable radio pour pouvoir accéder à plus de monde et plus facilement, en espérant une véritable ouverture de champ médiatique.  

                                                                                                                  Nadir CHIHEB

Partenariat Réd-DIG-"Liberté"(#RDL)/Le Cercle (ESAA)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER