Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

#EspacesLibres / Actualités

#LibertéVENDREDI

Yennayer, d’hier à aujourd’hui

©D.R.

Yennayer, une tradition perdue dans la mémoire de ma grand-mère, s’éveille en ce froid hivernal et se ravive par ces paroles:

" Autrefois, en cette occasion, la petite maison familiale se transformait en une véritable ruche. Chacun y mettait du sien pour accueillir une nouvelle année abondante et prospère dans le partage, et la convivialité. Alors que certains s’occupent du sacrifice de la volaille la plus gracieuse; certaines les mains dans la semoule ou dans la pâte, préparent Immensi n Yennayer (le dîner) et les accompagnements de la journée (Tighrifen, Khefaf …). Dans la soirée, la famille se réunit autour d’un grand creux en terre généreusement remplie d’un couscous garni de légumes secs et de légumes frais. Une fois le repas consommé, on servait un mélange de fruits secs, composé selon la disponibilité de figues sèches, de raisins secs, d’amandes, de glands et de cacahuètes. 

Un peu plus tard, auprès du Kanoun (cheminé), les enfants se ressemblaient autour de leurs aïeux qui leur contaient avec ferveur Yennayer. De ses origines millénaires; triomphe du roi amazigh Chechnaq dans l'Egypte antique; jusqu’aux légendes nées autour de lui. Pour les doyens, c'est à travers ce moment chaleureux que la culture ancestrale s'enracina dans l’esprit des plus jeunes."

Aujourd’hui, ces "plus jeunes" devenus des femmes et des hommes ont apporté un second souffle à la commémoration de cette tradition. Outre le menu copieux partagé entre les proches,  des conférences, des expositions, des pièces théâtrales, ou encore des galas rythment de nos jours les  régions qui accueillent ixxef ussegas (le premier jour de l’an). Des programmes riches et diversifiés donnent ainsi lieu à ces festivités. Au-delà  de  ces manifestations artistiques et culturelles, la célébration de cette journée est un repère identitaire, qui s’insurge contre l’oubli et l’ignorance de notre patrimoine Amazighe.

Alors que culture et militantisme s’entremêlent, Yennayer symbole de l’importance des rites agraires et du lien entre la nature et l’homme, pourrait être aussi une compagne de sensibilisation écologique. 

Porté par ses valeurs indéniables, Yennayer ayant survécu au temps, demeure un élément authentique de la civilisation berbère.   

 

            Assegas ameggaz 2968 , s tazmert d lehna.

 

Samia Amel MERATI

Partenariat Réd-DIG-"Liberté"(#RDL)/Soleil HEC 
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER