Scroll To Top

L’Algérie profonde / Est

programme de lutte et de prévention contre la tuberculose à Constantine

809 cas recensés en 2018

En 2018, 14 cas pour 100 000 habitants ont été enregistré contre 25 pour le même nombre d’habitants en 2017. © d.r.

“Huit cent neuf  cas de tuberculose, dont 70% de femmes, ont été enregistrés à Constantine durant l’année 2018. Un chiffre qui révèle une nette augmentation par rapport à l’année 2017, où nous avons enregistré pas moins de 738 cas dont 34,5% d’hommes et 65,5% de femmes”, a indiqué Boudjemaâ Lemaadi, médecin coordinateur du programme de lutte et de prévention contre l’épidémie de la tuberculose à la Direction de la santé et de la population de la wilaya de Constantine (DSP) lors d’une d’une journée d’étude et de sensibilisation sur la situation épidémiologique organisée à la faculté de médecine de Chalet des Pins à l’occasion de la  célébration de la journée mondiale de lutte contre la tuberculose qui coïncide avec du 24 mars. “Tous les patients ont été soignés au niveau des établissements de proximité de santé public de la wilaya de Constantine” a ajouté M. Lemaadi. Au niveau national, pas moins de 22 685 cas de tuberculose ont été recensés en 2018, soit 50 cas par 100 000 habitants. En ce qui concerne la tranche d’âge la plus exposée à cette maladie, Lemaadi a fait savoir que celle oscillant entre 15 et 35 ans est la plus la plus touchée pour les jeunes et celle de 65 ans et plus pour les vieux.

Durant cette rencontre, les participants ont mis en garde contre l’utilisation abusive, anarchique et non contrôlée des antibiotiques favorisant l’apparition de ces maladies et ont insisté sur l’importance d’en finir avec les pratiques d’improvisation afin de protéger la société contre ces infections dangereuses. Ils ont, par ailleurs, souligné l’importance du contrôle de la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine, le contrôle des commerces à caractère alimentaire et des sites de restauration collective et aussi sur la vaccination. 
Durant cette même journée, les participants ont également mis l’accent sur les différents types de cette maladie, précisément la tuberculose extra-pulmonaire qui touche de plus en plus de personnes et qui se manifeste sous forme de ganglions généralement due au micobacterium bovis. 
Enfin, le docteur Lemaadi a plaidé pour la prévention contre cette pathologie en signalant que la meilleure protection reste le vaccin BCG qui se fait dès la naissance. A signer qu’une journée portes ouvertes sur la pathologie de la tuberculose a été organisée au niveau de toutes les structures sanitaires de la wilaya.


Ines Boukhalfa


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER