Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Panneaux publicitaires à Guelma

Anarchie totale

©D. R.

Ces dernières années, des panneaux publicitaires et de grandes plaques en métal encombrent le paysage du chef-lieu de wilaya sans susciter la moindre réaction des services compétents.
En effet, des dizaines de cabinets privés de médecins spécialistes, généralistes, chirurgiens-dentistes, laboratoires d'analyses médicales, avocats, notaires, huissiers de justice, traducteurs, bureaux d'études, experts-comptables et autres, ont pignon sur rue dans tous les quartiers de la ville de Guelma. De toute évidence, l'ouverture de ces officines a été accueillie avec satisfaction par la population qui peut se targuer de cet impact. Cependant, ce phénomène n'obéit à aucune discipline puisque ces fonctions libérales localisent leurs adresses en recourant à l'installation de multiples panneaux accrochés aux lampadaires, poteaux de signalisation routière, pylônes électriques, téléphoniques, façades de bâtiments collectifs et locaux commerciaux. Certains n'hésitent pas à banaliser sur des centaines de mètres l'itinéraire qui permet de rallier aisément ces officines ! En ces temps de vaches maigres et de crise économique que traverse notre pays, il est impératif que la municipalité de Guelma se décide à assainir ce phénomène qui prend de l'ampleur au fil du temps. Le recensement de ces panneaux publicitaires gagnerait à être effectué par les services techniques appropriés et les fonctions libérales devront s'acquitter des taxes prévues par la loi. Ces ressources financières permettront aux élus locaux de valoriser le budget communal et d'entreprendre des opérations d'intérêt général à même d'améliorer le cadre de vie de leurs administrés. À titre de rappel, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales avait instruit, cette année, les présidents des assemblées populaires communales aux fins de rentabiliser leur patrimoine en prenant des décisions salvatrices pour fructifier leurs recettes.

HAMID BAALI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER