Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Est

Souk Ahras : Postes frontières de Haddada et Ouled Moumen

Augmentation des touristes tunisiens durant le Ramadhan

© D. R.

Le chef de la brigade de la police des frontières terrestres de la wilaya de Souk Ahras fait état d’une augmentation sensible du nombre de ressortissants tunisiens, qui ont transité par les postes de contrôle de Haddada et d’Ouled Moumen durant le mois de Ramadhan passé. Selon le commissaire principal Zine El-Abidine Mechroum, ce sont 40 925 personnes, pour la plupart des Tunisiens, qui ont traversé dans les deux sens lesdits postes frontaliers, contre 22 351 durant le mois de Ramadhan de l’année 2017, ce qui représente une augmentation de 45,38%, a précisé ce responsable. Cette même source a affirmé, à ce titre, que les visiteurs tunisiens viennent en Algérie pour faire leurs courses en raison notamment des différences du taux de change entre les monnaies des deux pays.
Le commissaire principal a également indiqué que 35 494 voyageurs algériens en 2018 ont transité par ces deux postes pendant ce mois de Ramadhan contre 29 821 durant la même période, en 2017. Soit une augmentation, qu’il a jugée insignifiante, de 15,98% par rapport à celle du nombre de ressortissants étrangers qui sont entrés et qui sont ressortis du territoire algérien pendant le mois sacré. Le chef de la brigade de la police des frontières terrestres de la wilaya de Souk Ahras a imputé le faible mouvement des touristes algériens au fait que cette même période coïncide avec les examens de fin d’année, ceci outre le fait que la plupart des chefs de famille et des travailleurs n’ont pas encore fait valoir leurs droits à leurs congés annuels. Concernant le transit des véhicules, la même source a fait état du passage de 21 639 véhicules étrangers, tunisiens en majorité, contre 13 891 en 2017. A contrario, ce sont 4364 véhicules algériens qui ont traversé les deux frontières durant le mois de Ramadhan 2018, ce qui représente une baisse significative par rapport au Ramadhan 2017, lorsque 9307 véhicules ont été contrôlés à la PAF et aux douanes de Haddada et d’Ouled Moumen. L’importation de marchandises a, pour sa part, connu une baisse de l’ordre de 3479 t de divers produits, alors qu’en 2017 elle était de 5255 t s’agissant des mêmes produits. Les exportations ont enregistré une hausse de 593 t durant le Ramadhan 2018, contre 567 t l’an dernier à la même époque, a souligné, pour conclure, le commissaire principal Zine El-Abidine Mechroum.


A. Allia


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER